Vols de vélo à Lyon : les chiffres alarmants

L'enquête de Nova7 sur le stationnement à Lyon dévoile également des chiffres inquiétants sur les vols de vélo.

La métropole de Lyon a commandé une étude à Nova7 sur l'offre de stationnement vélo à Lyon (lire ici). Les chiffres dévoilés montrent qu'elle est clairement jugée insatisfaisante. Un autre pan de l'étude est encore plus inquiétant. Sur les 2 619 réponses exploitées, il ressort que sur l'agglomération de Lyon, un cycliste sur deux a déjà été victime d'au moins un vol de vélo, "43 % ont même été volés plusieurs fois", ajoute Nova7.

Le vol, un frein à la pratique vélo à Lyon

Pour 92 % des répondants, les risques de vol ou de dégradation des vélos sont aujourd'hui une préoccupation, "60 % disent renoncer à faire certains trajets à cause de cela". Néanmoins, 41 % se disent aujourd'hui prêts à payer un prix raisonnable pour bénéficier d'une solution de stationnement sécurisée. Aujourd'hui LPA propose autour de 1 000 places de stationnement pour les vélos dans ses parkings. La demande est si forte que de longues listes d'attente ont été établies.

À travers cette étude, et face au risque de vol, il apparaît comme indéniable qu'un doublement de ce nombre de places pourrait ne pas suffire à répondre à la demande toujours plus forte. En attendant, il est impératif de toujours sécuriser son vélo avec un antivol type U de qualité, de faire marquer son vélo avec un bicycode (lire ici) et de prendre le cas échéant une assurance.

Lyon  : l'offre de stationnement vélo jugée "insatisfaisante"

à lire également
3 commentaires
  1. Gaë De Lyon - 2 octobre 2019

    Les assurances vol de vélos ne servent à rien (à la limite si vous n'avez pas de point fixe dans la résidence), puisqu'il faut rapporter la preuve du vol (si le voleur se barre avec l'antivol cassé pas de remboursement), et mieux il faut que même dans la résidence le vélo soit attaché à un point fixe. Ce dernier point n'est obligatoire que dans le logements neufs à partir de 2012 et encore un point d'attache par une roue est autorisé légalement alors que les assurances demandent une attache par le cadre. Donc encore une fois ceux qui sont payés pour prendre les risques ne le font qu'à grand frais et y gagnent toujours.

  2. vieux caladois - 2 octobre 2019

    combien dans la Saône et le Rhône par pure malveillance ?

  3. Georges Marchais - 3 octobre 2019

    On m'a volé la chaîne de mon vélo. L'antivol ne sert à rien. Ni l'assurance. J'attends toujours que le gouvernement prenne ses responsabilités et sécurise le pays. Malheureusement, le programme de Macron n'a aucun volet sur la sécurité. Ceci explique pourquoi aucune amélioration ne s'est matérialisée et pourquoi cela n'arrivera jamais.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut