Lyon : vélo sur les quais du Rhône (photo : Florent Deligia)

Lyon : l'offre de stationnement vélo jugée "insatisfaisante"

L'enquête sur le stationnement vélo à Lyon, réalisée par Nova7 pour le compte de la métropole, vient de livrer ses résultats. Le consensus est fort, l'offre de stationnement est jugée insatisfaisante.

Lyon a un sérieux problème de stationnement (et pas celui auquel vous pensez), comme nous l'écrivions dès ce printemps (lire ici). La métropole de Lyon a commandé à Nova7 une étude sur la question du stationnement vélo à Lyon et les résultats ne sont clairement pas bons. 2 619 réponses ont pu être  exploitées grâce à des questions et réunions, le consensus est fort : l'offre de stationnement vélo est jugée insatisfaisante.

Les participants sont "particulièrement critiques vis-à-vis du manque de solution pour se garer dans la rue (72 % sont insatisfaits des solutions actuelles) et à proximité des lieux de loisirs (66 %), ainsi que pour accéder aux transports en commun (54 % d'insatisfaits parmi l'ensemble des cyclistes, mais 75 % parmi ceux qui ont besoin d'utiliser les transports en commun en complément du vélo)", précise l'étude.

Par ailleurs, "44 % ne sont pas satisfaits de leur stationnement à domicile. Parmi les répondants, 85 % vivent en habitat collectif, ce qui correspond à la structure de la population de la métropole. 48 % d'entre eux n'ont aucune solution de stationnement adaptée (type local fermé) et se débrouillent comme ils peuvent : 24 % garent leur vélo dans leur appartement, 14 % dans leur cave, 10 % sur leur balcon, 9 % dans la rue".

Une forte appétence pour les nouvelles solutions

Néanmoins, en plus des marges de progression, l'étude montre qu'il y a une forte appétence pour les nouvelles solutions de stationnements comme "les boxes individuels ou collectifs, des espaces réservés dans les parcs auto, avec différences conditions d'accès, de niveaux de services et de sécurisation. Les résultats confirment qu'il existe une vraie attente de stationnement sécurisé et que de nombreux usagers seraient prêts à payer pour y accéder, à condition qu'elle soit pratique et accessible". 41 % se disent ainsi prêts à payer "un prix raisonnable pour sécuriser son stationnement".

Cette demande se fait également plus forte du côté des utilisateurs de vélo à assistance électrique "Les contraintes de stationnement à domicile [...] sont souvent un frein à l'acquisition de ce type de vélo, qui sont aujourd'hui significativement plus utilisés par des personnes habitants en maison individuelle", poursuit l'étude.

Dès lors, même si cette enquête montre que l'offre actuelle n'est pas au rendez-vous, elle tend à rappeler que si la métropole de Lyon propose des services sécurisés, ils devraient rencontrer un vif succès.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut