Une séance de désenvoûtement, cause du décès d'une vielle dame

C'est ce qui ressort des différentes auditions versées au dossier d'instruction. Rania Rouhabi, 43 ans, aurait proposé ses "services" pour chasser le malin du corps de la femme qui présentait des symptômes de sénilité. En posant un sac plastique sur sa tête afin de provoquer une convulsion, la désenvoûteuse a plongé la vielle dame dans le coma avant qu'elle ne décède. C'est la fille de la victime qui avait rencontré Rania Rouhabi et qui lui avait confié sa mère.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut