Un cas de méningite à Villefranche

Son entourage a reçu un traitement préventif par antibiotiques, de même que ses collègues de classe de l'école Jacques Prévert. La préfecture du Rhône précise que ce cas n'a aucun lien avec celui de la jeune femme décédée le 28 décembre et qui avait été contaminée dans les Alpes Maritimes. Chaque année huit cents cas sont détéctés dont très peu se révèlent mortels.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut