Ultra trail : un Savoyard dans le top 20 du Tor des Géants

330 kilomètres, 24 000 mètres de dénivelé positif, le Tor des Géants, ans la vallée d'Aoste, est considéré comme l'une des courses d'ultra trail running les plus exigeantes de la planète. Un Savoyard vient de le boucler.

93 heures 31 minutes. C'est le temps ahurissant qu'a mis Thierry Ador, du club de Meribel Sport Montagne, pour boucler les 330 kilomètres et 24 000 mètres de dénivelé positif (deux fois plus que l'UTMB, dont le récit embedded 2018 de Lyon Capitale est à lire ici). Il est arrivé, ce jeudi à Courmayeur, à 9h31 du matin précisément, après un départ donné dimanche dernier, aux douze coups de midi, de cette même ville du Val d'Aoste, surnommée "la perle des Alpes" pour la splendeur du paysage qui l’entoure et le majestueux panorama de la chaîne du Mont-Blanc.

Thierry Ador se classe 18e et finit 3e Français finisher au classement (6h44 après le vainqueur, l'Italien Franco Colle). En 2017, le Savoyard avait mis 102 heures, terminant 35e de cette course démentielle, titanesque et mythique. Le Tor des Géants ("tor" en valdôtain signifie "tour" ) est une course d'ultra trail en semi autonomie qui doit son nom aux cinq "géants" qui lui servent de cadre et au pied duquel il passe : le Mont Blanc (4810 m), le Mont Rose (4634 m), le Cervin (4478 m), le Grand Combin (4314 m) et le Grand-Paradis (4061 m).

"Le Tor des Géants est la première compétition qui associe longue distance et autonomie du coureur, aucune étape forcée n’étant imposée par l’organisation, le vainqueur sera celui qui terminera la course en gérant du mieux possible ses repos et arrêts aux postes de ravitaillement." explique les organisateurs.

La course traverse le Val d'Aoste d'Est en Ouest, 34 communes et 16 vallées. Ultra trail de tous les superlatifs, le Tor des Géants réserve 25 cols à franchir, dont le plus haut (le col Loson) à 3 299 mètres d'altitude. Pour rajouter à la difficulté, des barrières horaires sont à respecter, sous peine de disqualification. Temps limite pour boucler les 330 kilomètres : 150 heures.

Cette année, 894 trailers, dont 107 femmes, issus de 70 pays et 5 continents, ont pris le départ.

18 coureurs d'Auvergne-Rhône-Alpes

Dix-huit autres coureurs (dont trois femmes) sont originaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous les citons car ce sont des "Géants" : Alexandra Rousset (Isère), Bertrand Archer (Rhône), Pierre-Henri Jouneau (Isère), Cédric Dubouilh (Haute-Savoie), Christophe Pomel (Loire), Ludovic Cochet (Ain), Fabien Bevalot (Rhône), Fabien Danet (Rhône), Frédéric Souchon (Isère), Daniel Gloria (Savoie), Guillaume Bedhet (Savoie), Micha Marquis (Isère), Pascal Petitjean (Allier), Palma Camilo (Ain), Mathieu Tolle (Ain), Philippe Tribolo (Isère), Rob Holden (Ain), Valérie Marques (Ain).

BRAVO à eux !

à lire également
Après Oman by UTMB (péninsule d'Arabie), Gaoligong by UTMB (Chine), c'est en Amérique du Sud, à Ushuaïa, la ville la plus australe du monde que l'UTMB crée une troisième filiale. L'Argentine est à ce jour le pays sud-américain le mieux représenté sur l’UTMB Mont-Blanc (106 coureurs). Dès lors, quoi de plus légitime que d'organiser le […]

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut