Tribune des médecins lyonnais contre le budget des hospices civils

Un collectif de 29 médecins lyonnais ont signé une tribune dans Le Monde hier. Ils y soulignent les efforts réalisés par les Hospices civils de Lyon (HCL) depuis plusieurs années pour assainir leurs comptes, mais s'opposent au nouveau budget.

Le 29 juin, réunis en assemblée, les représentants des médecins avaient rejetés le budget 2015 à 37 voix sur 41 (3 blancs, 1 absent). Leur tribune est consultable sur le Monde.fr.

Depuis sept ans, "la communauté hospitalière a engagé des réformes profondes et consenti des efforts sans équivalent dans le monde hospitalier public, écrivent-ils. Concentration de l’activité par fermeture de plusieurs sites et regroupements de services, diminution de plus de 1000 postes, industrialisation des fonctions logistiques, optimisation des achats, développement des prises en charge ambulatoires et innovantes… tout en assumant un accroissement de l’activité (+ 30 000 séjours), des investissements indispensables (50 % des services rénovés) et en maintenant un haut niveau d’excellence en termes d’innovations médicales comme de recherche".

Un nouveau tour de vis

Plus d'une semaine après avoir rejeté le budget en assemblée, les signataires estiment que la hausse des dépenses et la baisse des financements va entraîner une dégradation des comptes et du niveau d'investissement… et faire perdre trois ans d'efforts aux HCL. "Ce nouveau tour de vis, dans des proportions jamais égalées, portera-t-il réellement ses fruits ? Ou les HCL se débattent-ils dans un contexte et un environnement qui n’est pas ou plus adapté, rendant leurs efforts vains ?" s'interrogent les médecins en déplorant la pression sociale que va devoir consentir le personnel.

Dans leur tribune, les médecins appellent donc les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités. Ils demandent aussi une réforme du financement des CHU et une réflexion sur leur rôle dans la vie scientifique et médicale lyonnaise.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut