hotel-dieu Fourvière météo ciel bleu
© Tim Douet

Tour de France à Lyon : quel parcours sur les trois collines ?

Le Tour de France va revenir à Lyon en juillet prochain à travers un parcours qui escaladera les trois collines de la ville, La Duchère, Fourvière, Croix-Rousse, avant de filer vers le Grand Hôtel-Dieu. Un tracé quasiment terminé qui promet un final ouvert “à la Milan-San Remo”, promet Christian Prudhomme.

C'est désormais officiel, après 2013, Lyon va retrouver le Tour de France en 2020 durant deux jours les samedi 11 et dimanche 12 juillet (14e et 15e étapes). Le samedi, les coureurs arriveront de Clermont-Ferrand via le col du Béal pour rejoindre Lyon et grimper ses trois collines.

D'abord la côte de la Duchère qui devrait être escaladée comme en 2013 par le sud avant de redescendre par l'avenue de Lanessan, la rue de Bourgogne dans Vaise, puis le boulevard Antoine de Saint-Exupery et enfin la montée de l'Observance. Selon le tracé présenté par Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, les coureurs n'iront pas au bout de la montée et tourneront à gauche au niveau du parking LPA pour descendre vers les quais de Saône via une autre portion de cette montée de l'Observance. Le peloton, ou ce qui en restera, devrait ensuite prendre la montée des Esses à la Croix-Rousse pour rejoindre la descente de la montée de la Boucle. Un véritable toboggan vers les quais de Rhône où l'arrivée sera jugée 2,5 kilomètres plus loin devant le Grand Hôtel-Dieu.

Contacté, Yann Cucherat a expliqué que le tracé “pratiquement terminé” était en train d'être “peaufiné” avec l'organisation. “Ce que l'on sait, c’est que les trois collines sont concernées avec une arrivée de manière définitive sur les quais du Rhône. On travaille encore notamment sur les descentes de Fourvière et de la Croix-Rousse. On doit prendre en compte la sécurité des coureurs. Ces derniers vont soit prendre les Esses en montée, soit en descente selon les configurations”, a confié l'adjoint au sport de la ville de Lyon.

Le parcours s'annonce ouvert à différents profils de coureurs, qu'ils soient sprinteurs, puncheurs ou baroudeurs. “Un final à la Milan San-Rémo”, a commenté Christian Prudhomme. La Primavera a réussi à Julian Alaphilippe qui a remporté ce monument du cyclisme en mars dernier. “L'idée c'est de faire une belle fête populaire. C'est pour cela que l'on a posé comme condition de recevoir le Tour un week-end. Il y aura l'aspect sportif le samedi avec l'arrivée et le côté plus familial le dimanche, pour que les familles puissent venir voir les coureurs”, a conclut Yann Cucherat.

Le dimanche, le peloton s'élancera vers le Grand Colombier dans l'Ain, prélude montagneux au triptyque alpestre.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut