Claire Bové et Laura Tarantola en double poids léger lors des demi-finales. @Fédération Française d’Aviron.

Tokyo 2020 : Laura Tarantola et Claire Bové, deux rameuses de la région en finale du deux de couple cette nuit

Médaillées d'argent aux championnats d'Europe 2019, les deux athlètes disputeront, durant leurs premiers Jeux olympiques, dans la nuit de mercredi 28 à jeudi 29 juillet, la finale d'aviron deux de couple poids léger.

Après avoir terminé deuxièmes en demi-finale tôt ce matin, Laura Tarantola et Claire Bové se retrouvent dans la dernière ligne droite des Jeux. Les deux jeunes femmes travaillent ensemble depuis plusieurs années et se retrouvent régulièrement pour s'entraîner, même si elles n'appartiennent pas aux mêmes clubs.

Laura Tarantola, 27 ans, est née à Annemasse (74) à la frontière suisse. Championne du monde en skiff poids léger en 2018, alors que sa coéquipière souffrait de soucis de santé, la Haute-Savoyarde est suivie par le club d'aviron grenoblois et a intégré l'école de management de la ville.

En avril dernier, c'est au tour de Laura Tarantola de se blesser pendant un entraînement. Claire Bové, de quatre ans sa cadette, se rend seule aux championnats d'Europe en Italie et termine deuxième en skiff poids léger. Étudiante en kinésithérapie à l'université Claude Bernard, la rameuse s'entraîne au Pôle France de Lyon, l'un des cinq nationaux. C'est au Lac des Eaux Bleues, dans le parc Miribel Jonage, qu'elle a préparé les Jeux olympiques, reportés d'un an par la crise sanitaire.

Premières aux éliminatoires le 24 juillet et deuxièmes en demi-finales mercredi, c'est le dernier coup de pelle pour les deux athlètes. Les six couples de rameuses restants s'affronteront à 3h10 jeudi matin : la France fera face aux Pays-Bas, à l'Italie, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et la Roumanie en finale A. Avec l'espoir que les Rhônalpines décrochent, comme leurs homologues masculins Hugo Boucheron et Matthieu Androdias, la médaille d'or.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut