Bernard Constantin et Christian Tetedoie © Tim Douet

Rillieux-la-Pape : mort du chef étoilé Bernard Constantin

Une année bien triste pour la haute gastronomie rhodanienne. Après Paul Bocuse en janvier dernier, c’est au tour du chef étoilé rillard, Bernard Constantin, de nous quitter.

Bernard Constantin a rendu son dernier souffle vendredi 25 mai dernier, à l’âge de 70 ans. Il était le chef du restaurant Larivoire, un établissement créé en 1871 par Claude-Victor Larivoire. Ce dernier avait été couronné de l’étoile Michelin pendant plus de 30 ans, de 1952 à 1963 puis de 1982 à 2014. En 1904, le grand-père de Bernard Constantin rachète le restaurant, qui devient une affaire familiale puisqu’il sera également géré par le père du chef étoilé, Jacky, avant que Bernard Constantin ne reprenne lui-même l’affaire. Mais à l’automne 2016, le restaurant gastronomique avait fermé ses portes, et le chef avait dû en vendre le matériel de cuisine avant de céder les lieux à un promoteur immobilier, car personne n’avait voulu reprendre le restaurant.

Comme beaucoup d’autres grands chefs, Bernard Constantin avait été formé par Paul Bocuse. Alors qu’il travaillait dans les cuisines de Larivoire depuis ses 16 ans, il a pris les rennes de l’établissement en 1980. Dès ses 32 ans, il n’aura cessé de ravir le palais de ses clients, et ce pendant plusieurs décennies. Aujourd’hui, les quelques générations à avoir connu le chef étoilé regretteront non seulement l’institution culinaire vieille de 145 ans, mais également le cuisinier qui avait fait découvrir mille-et-une saveurs enchantées à leur papilles.

à lire également
Le Sirah Green, un salon dédié aux professionnels de la restauration s'est établi à Lyon du 17 au 19 juin. De nombreuses innovations y étaient présentées. Tour d'horizon du salon avec cinq projets originaux et ambitieux.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut