radar à cabine double

Rhône : un nouveau radar flashe par-devant et par-derrière

C’est à quelques encablures de Lyon, à Feyzin, qu’un radar de nouvelle génération est à l’essai à partir de ce vendredi. Il flashe les véhicules par l’avant et par l’arrière.

radar à cabine double ()

Un radar de nouvelle génération est testé à partir de ce vendredi 12 décembre à Feyzin. La machine se situe sur la départementale 301, sur la bretelle d'accès à l'A7, dans le sens Lyon-Marseille.

Particularité de ce nouvel appareil, il est muni de deux optiques orientées différemment mais réunies dans le même équipement. Une première photographie du véhicule est prise par l'avant, puis une seconde par l'arrière. Le but : permettre d'identifier clairement le véhicule en infraction.

Il faut dire qu'actuellement environ 38 % des "flashs" ne peuvent pas être exploités, parce que la plaque minéralogique du véhicule en infraction n'a pas pu être lue, ou bien parce qu'il y a un risque de confusion avec d'autres véhicules présents sur le cliché.

Des flashs mais pas de contravention

En flashant à la fois par l’avant et par l’arrière, le taux d’élucidation des infractions devrait être amélioré. La photographie de face devrait également permettre de mieux identifier le conducteur et de limiter les fausses déclarations de l'identité de la personne au volant au moment de l'infraction.

L’expérimentation de ce modèle de radar "double face" à cabine unique durera au minimum 3 mois, éventuellement renouvelables. Une machine identique sera testée dès janvier à Lacanau (33). Si les résultats sont satisfaisants, ces radars seront déployés sur tout le territoire courant 2016.

Pendant la durée de l'essai, la machine flashera, mais aucune contravention ne sera délivrée.

radar à double cabine ()

Double radar

Dans un même temps, les autorités essaieront un autre modèle de radar double. L’objectif est le même, mais le principe différent, puisqu'il s'agit de deux cabines posées sur des mâts et séparées de quelques dizaines de mètres. Elles photographient le véhicule contrevenant simultanément. Ce dispositif sera testé, également à partir de janvier, à Saint-Laurent-d’Arce, en Gironde, et à Nice.

1 commentaire
  1. arrial - 14 décembre 2014

    Pour les excès en marche arrière ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut