Mosqué de paris © Elsa Viton
Mosqué de paris © Elsa Viton

Ramadan : des horaires différents selon les arrondissements à Lyon ?

En ce mois de ramadan pour les musulmans de Lyon, de nombreux sites internet affichent les horaires de prières dont certains diffèrent de quelques minutes d'un arrondissement à l’autre. Une question d’horaire du soleil pour les uns, une vision “aberrante et exagérée” pour les autres.

Il y a-t-il des horaires de prière et de jeûne différent selon les arrondissements à Lyon ? C’est ce que l’on peut lire sur le site internet Alkanz, très consulté par la communauté musulmane. Alkanz propose des horaires de culte adaptés à l'arrondissement des musulmans. Cela engendre une moyenne de 2 à 3 minutes de décalage pour les heures de prières de début et de fin du jeûne. Ce vendredi, dans le 8e arrondissement, celle du Fajr - qui symbolise le début du jeûne - est à 4 h 23 contre 4 h 22 dans le 9e. Pour le Icha - symbolisant la rupture du jeûne - l'horaire est fixé à 22 h 51 dans le 8e et 22 h 54 pour le 9e. Ce battement serait dû à une différence horaire du levé et du coucher du soleil selon l’arrondissement, d'après Fleur d'Islam qui propose un calendrier horaire selon les municipalités.

“Une pratique totalement aberrante et exagérée”

Concernant l’utilisation de ces horaires par arrondissement, toutes les personnes interrogées ont fait part de leur méfiance.  "Bien sûr, nous nous renseignons parfois sur ce type de site, mais nous vérifions toujours les horaires de prière auprès de la Grande Mosquée de Lyon. Nous ne voudrions pas briser notre ramadan pour quelques minutes d'avances", confie Fatia Manssouri, croyantes.  "Je sais qu'il existe des minutes de battement selon les lieux. Mais comme la plupart des musulmans je me renseigne directement auprès des personnes référentes comme la Grande mosquée de Lyon” abonde dans le même sens Rachid Mammar. Contacté, Kamel Kabtane, le recteur de la Grande mosquée de Lyon a lui fortement critique ces horaires à la carte. “Il n'y a pas de différence d'un arrondissement à l'autre dans une même ville. Tant qu'à y être, pourquoi ne pas le faire d'une rue à l'autre ? Cette pratique est totalement aberrante et exagérée”, dénonce-t-il. Ce dernier a par ailleurs conseillé de toujours se renseigner sur le site de la mosquée de Lyon.

à lire également
Gérard Collomb
Après l'annonce de sa candidature aux élections municipales à Lyon en 2020, ce lundi, Gérard Collomb a assuré qu'il demeurerait ministre de l'Intérieur à part entière jusqu'à l'été prochain. Un position difficilement tenable, selon ses opposants politiques. D'autant que l'ex (et futur ?) maire de Lyon semble déjà concentré sur son retour. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut