(Photo by PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Près de Lyon : soirée mouvementée à Rillieux-la-Pape

Les pompiers ont dû intervenir dans la soirée de ce samedi à Rillieux-la-Pape pour lutter contre plusieurs feux de voiture. Ils ont été la cible de projectiles.

Jusqu’à six voitures ont été en proie en flamme dans le secteur de la Ville nouvelle, à Rillieux-la-Pape. Selon Le Progrès, les pompiers sont intervenus vers 21h30, mais ils ont subi des jets de projectiles.

Le bureau SUD du SDMIS dénonce "une routine qui s'est, maintenant, installée durablement" et demande "des condamnations fermes et immédiates" pour mettre fin à cette situation. Aucun des quarante soldats du feu mobilisés n'a été blessé, mais plusieurs véhicules ont été détériorés, déplore le syndicat.

La situation est revenue à la normale vers 23 heures et les pompiers ont pu quitter les lieux un quart d'heure plus tard.

4 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - dim 4 Oct 20 à 10 h 39

    ça alors... dans une société où règne en maître le fric, il se passe ça ? Comment est-ce possible ? L'usage du fric ne permet-il donc pas de résoudre des problèmes ? Quoi-Comment ? Il en crée plus qu'il n'en résout ? Pas grave, continuons à soutenir ce type d'économie ! 😀

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Jol - dim 4 Oct 20 à 10 h 50

    Tres bien

    plus on pourra arretr ces abrutis plus la serenite reviendra dans notre pays
    c'est qq abrutis qui n'ont pas saisi des opportunités et qui generent un climat violent qui fait dangereusement monter les extremes

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. RillardEnColere - dim 4 Oct 20 à 21 h 24

    Sérieusement, lyoncapitale ? Mouvementée ?

    Des délinquants qui brûlent des voitures, en profitent pour mettre le feu à une église, détruisent des biens publics, et attaquent nos pompiers ?

    Une soirée mouvementée ? Vous n'avez rien de plus approprié pour parler de la soirée de chaos et de désolation qu'ont vécue les Rillards ?
    Une soirée mouvementée c'est ce que diront les familles des pompiers agressés ?
    Ce que diront les pauvres gens qui retrouveront leur voiture calcinée ? Ce que diront les contribuables qui vont devoir payer pour les dégâts ? Et ce que diront les paroissiens de l'église saint-Pierre Chanel ?

    Moi, je n'ai qu'un mot : consterné.
    Il résume à lui seul ce que je pense de votre "journalisme" ainsi que de cette nuit de violences intolérables, du laxisme permanent de nos politiques, de notre justice, du préfet qui ne fait rien même lorsqu'une rave party sauvage à la Feyssine a lieu (il a donné instructions de ne pas disperser, témoigne un policier au 17, enregistrement à l'appui).
    Faites votre job, bon sang, sauf si vous êtes à la solde des autres !

    Modéré
  4. Idril - dim 4 Oct 20 à 23 h 39

    Je n arrive pas à comprendre Ces gens qui commettent de tels actes
    Il ne se rendent pas compte qu il brûle des voitures de personnes qui se privent parfois pour avoir un vehicule et les conséquences dans la vie des victimes
    Une voiture ne se remplace pas du jour au lendemain
    Chapeau à tous ses pompiers, policiers et autres représentants de la loi. Il faudrait vraiment que le gouvernement arrête de faire de la politique politicarde et qu il passe à l action
    Politique vous arrivez à débloquer des milliards d euros pour palier a la covid. Qu attendez-vous pour donner des moyens aux représentants d l ordre et de ma justice ainsi leur permettant de faire appliquer la loi
    Quand à cette jeunesse violente faudrait leur faire savoir qu un jour il pourrait avoir besoin qu on leur porte secours et ils seront content ce jour là
    Parents, accompagnants, structures d accueil de cette jeunesse n arrivez vous pas à leur montrer l inportance de l autorité et du porter secours
    Nous allons droit dans le mur mais peut être que cela fera réagir les instances de notre pays qui aujourd hui dans les Hautes sphères n a pas la moindre connaissance de ce que le peuple d en bas vit

    Modéré

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut