mosquee-givors

Prédicateur sulfureux : “une polémique injustifiée” selon le recteur

La venue ce dimanche à Givors de Nader Abou Anas, un prédicateur polémique, a été critiquée par l’imam de la mosquée givordine. Nacer Saadia, le recteur de la mosquée, a dénoncé “une polémique injustifiée, créée de toutes pièces par les calomnies d’Abdelouahab Bourekhis”.

Dans un communiqué publié sur la page Facebook de la mosquée de Givors, Nacer Saadia, le recteur de la mosquée, dénonce "une polémique injustifiée, créée de toutes pièces par les calomnies de l'imam de la mosquée, Abdelouahab Bourekhis", concernant la venue ce dimanche à Givors de Nader Abou Anas, un prédicateur polémique. Selon le recteur, l'imam de la mosquée a profité de cette venue "pour régler des comptes personnels et pour blesser la communauté musulmane de Givors".

“Pour moi, il n’est pas le bienvenu ici”

Nader Abou Anas est tristement célèbre pour avoir déclaré dans plusieurs vidéos :"La femme, elle ne sort de chez elle que par la permission de son mari" ou "qu'elle [la femme, NdlR] sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable". Selon le recteur Nacer Saadia, ce sont "des vidéos d’intox truquées, produites par des membres de groupuscules d’extrême droite". Ces informations sont pourtant largement vérifiées, on peut les voir ici, ici ou encore ici.

Contacté ce mercredi, Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon, a déclaré ne "pas connaître" ce prédicateur et critiqué "ces gens qui racontent n'importe quoi, qui se sentent investis d'une mission". "Le problème, ajoute Kamel Kabtane, c'est que tout le monde peut dire n'importe quoi, sans contrôle, en mettant ça sur le dos de l'islam. C'est cela que l'on doit combattre."

De son côté, l'imam de la mosquée de Givors, Abdelouahab Bourekhis, a parlé "d'une très grande dérive" concernant la venue de Nader Abou Anas. "Pour moi, il n'est pas le bienvenu ici, a-t-il déclaré. Cela fait des années que je choisis avec soin les gens qui viennent ici, et j'ai toujours fait attention que ce soient des gens qui respectent les valeurs de la République". "Il y a des choses inadmissibles dans le discours de Nader Abou Anas. Dans l'islam, on n'insulte pas les femmes, on ne leur manque pas de respect", s'est-il indigné.

La préfecture vigilante

Dans son communiqué, le recteur de la mosquée de Givors a invité "les personnes, musulmanes ou non, à la conférence qui aura lieu dimanche 29 octobre à 13h30 à la grande mosquée de Givors" pour y parler "humanitaire avec Moussa de Bani Street et différents thèmes avec l’imam Mehdi, l’iman Ismael et Nader Abou Anas". Le recteur s’est aussi dit "déterminé à soutenir les luttes des minorités discriminées et en particulier aux femmes opprimées socialement et en entreprise en France".

De son côté, Stéphane Bouillon, le nouveau préfet du Rhône, a déclaré ce mardi "surveiller de très près ce que dira ce monsieur", faisant allusion à Nader Abou Anas. La préfecture va désormais travailler avec les renseignements territoriaux. Elle se chargera d’évaluer les risques d'un possible trouble à l'ordre public pour interdire ou non la manifestation. "Le cas échéant, nous engagerons des poursuites à son encontre", déclare le préfet.

à lire également
Pas d'image
Le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, et son homologue de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, rendent hommage aux victimes et au "geste héroïque" du gendarme Arnaud Beltrame.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut