peripherique

Périphérique de Lyon : dernière semaine avant le passage à 70 km/h

Le lundi 29 avril prochain, la vitesse va passer de 90 à 70 km/h sur le périphérique de Lyon.

Dans sept jours, la vitesse va passer de 90 km/h à 70 km/h sur le périphérique de Lyon. À partir du 29 avril prochain, cette mesure annoncée il y a un an va officiellement entrer en vigueur. Elle devait initialement être mise en place début 2019, mais a été retardée pour des questions d'organisation et de logistique notamment la modification des panneaux et le réglage des radars. Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, avait expliqué cet abaissement de 90 à 70 km/h pour des raisons de qualité de l'air. 

Des panneaux ont été disposés sur le périphérique pour annoncer la mise en de la réduction de vitesse. Selon le bilan 2018 de Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, la métropole de Lyon et le département du Rhône ont connu une légère baisse de la pollution en 2018. Pourtant que ce soit dans le département ou dans la région, tous les indicateurs dépassent les seuils sanitaires de l'OMS.

à lire également
Hôtel de police © Tim Douet
Une vendeuse avait été agressée jeudi soir à la fermeture d’un bureau de tabac au Puy-en-Velay, en Haute-Loire. Le voleur avait récupéré près de 5 000 en liquide. Mais l’enquête policière a permis de montrer que la vendeuse était de mèche avec le voleur.
3 commentaires
  1. alexbreuil - 22 avril 2019

    Bonne nouvelle pour nos poumons et nos oreilles.

  2. Fabien BAGNON - 22 avril 2019

    Une mesure nécessaire pour tous les lyonnais et grands lyonnais et en premier lieu pour les milliers d'entre d'entre eux qui vivent à proximité immédiate du périphérique.

  3. Abolition_de_la_monnaie - 23 avril 2019

    "la métropole de Lyon et le département du Rhône ont connu une légère baisse de la pollution en 2018. "
    .
    A mettre en corrélation avec les jours de vent de plus en plus nombreux qui poussent la pollution chez les autres ?
    N'oublions pas que ces mesurettes (descendre la vitesse autorisée) ne sert qu'à prolonger le cauchemar de la pollution. Car la "moindre pollution" reste quand même de l'épandage de produits cancérigènes et à un moment (le plus tôt possible) il va falloir dire STOP et organiser la société autrement.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut