Cigarette
©DR

Nouvelle baisse des ventes de cigarettes et de tabac en septembre

Si les buralistes, du Rhône notamment, et les industriels du tabac continuent de nier l'effet du paquet neutre, la baisse des ventes de cigarettes se poursuit.

Après juillet et août, le mois de septembre est à nouveau marqué par une baisse des ventes de tabac. Une vraie dynamique alors que la tendance était fluctuante sur les six premiers mois d'introduction du paquet neutre. Selon les chiffres officiels des douanes, basés sur ceux de l'entreprise Logista, principal fournisseurs des buralistes français, les ventes de cigarettes ont chuté de plus de 9 % en septembre 2017 par rapport au même mois de l'année précédente.

Une baisse encore plus forte pour le tabac à rouler (15,4 %). Des chiffres qui doivent être légèrement minimisés puisque le mois de septembre 2017 compte un jour ouvré de moins que septembre 2016, diminuant de facto le volume de livraison de Logista, comme le soulignent les services des douanes.

"Faire évoluer la perception des fumeurs"

Reste que la baisse est suffisamment significative pour résister à ce léger biais statistique. Elle pourrait illustrer une évolution de la perception des produits du tabac, possiblement engendrée par l'absence d'influence du packaging sur les consommateurs. Pour Emmanuelle Béguinot, directrice du Comité national contre le tabagisme (CNCT), le paquet standardisé contribue à faire évoluer la perception des fumeurs par rapport au produit, ce qui participe à la volonté d’arrêter de fumer”.

Dans le Rhône, Joëlle Frère, président du syndicat des buralistes local nous expliquait au mois de septembre ne pas ressentir l'effet du paquet neutre. Quant aux industriels, ils profitaient des débuts contrastés de cette mesure pour renouveler leurs critique à son encontre. Mais comme nous le prouvions récemment sur notre site LeLanceur.fr, la communication des cigarettiers sur le paquet neutre relève davantage de l'écran de fumée.

à lire également
Une centaine de manifestants occupait l’esplanade François Mitterrand, dans le 2e arrondissement de Lyon, ce vendredi midi, pour protester contre l’inauguration de l’Issep, l'école ouverte par Marion Maréchal Le Pen. Un rassemblement initié par le collectif "Fermons le Pavillon noir" et visant la "convergence des luttes sociales et antifascistes".
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut