Laurent Wauquiez
© Tim Douet

Nouveau lycée à Meyzieu : la Région répond aux parents mécontents

L’Est-Lyonnais a vocation a gagner, d’ici une dizaine d’année, 3 500 élèves scolarisés, dont 1 600 dans des établissements publics selon la Région. Face à cela à cette augmentation démographique et à l’engorgement des lycées, la Région a décidé de construire un nouveau lycée à Meyzieu, un choix qui inquiètent les parents d’élèves.

Les lycées Charli Chaplin à Décines et Jean-Paul Sartre à Lyon sont pleins à craquer. A tel point que la Région a décidé de construire un nouvel établissement pour soulager les structures existantes. C’est à Meyzieu que le projet verra le jour, "d’ici 2022", estime la Région. S’il était inévitable pour les parents d’élèves de trouver une solution, beaucoup en revanche conteste la localisation, craignant que les temps de trajet pour les élèves ne soient trop longs. Une pétition en ligne a été lancée par une mère de famille qui se dit "inquiète pour l'éducation de ses enfants". Signée par près de 2 000 personnes, la pétition dénonce une décision prise "sans réelle concertation et sans explication".

Un choix "qui ne s’est pas fait au doigt mouillé"

A ce mécontentement, la Région apporte des éléments de réponse : "Sur les plusieurs communes qui se sont proposées, chacune comportait des points positifs et des points négatifs. Nous avons désigné Meyzieu puisque trois arguments majeurs ressortaient : une forte dynamique de croissance sur le secteur de Meyzieu, la proximité avec des équipements culturels et sportifs, et la connexion au réseau de transport." C’est sur ce point que l’accent a été mis. "Le président de communauté de communes de l’Est-Lyonnais s’est engagé à mettre en place de nouvelles lignes de transport pour réduire significativement les temps de trajet", certifie la Région, qui précise que Laurent Wauquiez a répondu aux parents d’élèves dans une lettre.

La décision de construire le bâtiment à Meyzieu "ne s’est pas faite au doigt mouillé" assure la Région avant de rappeler qu’il s’agit d’un projet de "lycée 2.0". Le bâtiment devrait ouvrir ses portes d’ici 2022 et coûtera entre 30 et 40 millions d’euros.

à lire également
Pollution Lyon lever jour © Tim
L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié le 24 juillet son « état de lieux des problématiques des territoires de la région au regard des objectifs de développement durable ». Celui-ci se recoupe en trois piliers : l’environnemental, l’économique et le social. Selon l’institut, sept territoires doivent être distingués pour mieux cerner les différents enjeux locaux de développement durable dans la […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut