Mineurs isolés à Lyon : une pétition à l'attention de David Kimelfeld

Cette après-midi, les membres du collectif AMIE (Accueil Mineurs Isolés Étrangers) se sont réunis devant la Métropole de Lyon, rue du Lac, pour remettre à David Kimelfeld une pétition signée par 825 personnes.

Toujours très mobilisé par le sort des jeunes mineurs isolés étrangers, le collectif AMIE s'est réuni ce mercredi à 14h30 devant la Métropole de Lyon, dont une des compétences est de s'occuper de la prise en charge des mineurs isolés étrangers. Toujours sans réponse du président du conseil métropolitain, David Kimelfeld, les bénévoles ont voulu manifester leur présence en rendant à la Métropole une pétition signée par 825 personnes en quinze jours. À l'accueil de la Métropole, ils ont été reçus par André Gachet, conseiller de la Métropole de Lyon (Gram) qui leur a assuré transmettre ladite pétition au président du conseil. Les signataires demandent une mise à l'abri immédiate pour les mineurs encore laissés à la rue, et une réduction drastique des délais d'attente. Qu'il s'agisse de leur premier rendez-vous à la MEOMIE (Mission d’Évaluation et d'Observation des Mineurs Isolés Étrangers) ou d'une audience avec le Juge des Enfants, les jeunes mineurs peuvent attendre des mois avant d'obtenir une réponse. Durant cette période, la plupart doivent rester dormir dans les rues. En attendant une réponse, le collectif ne baisse pas sa garde et continue de militer pour que les jeunes soient pris en charge.

à lire également
Interview - Lors d'une réunion de la commission générale du Sytral sur la rupture du contrat Rhônexpress, le maire de Lyon, Gérard Collomb a une nouvelle fois plaidé pour une médiation. Le président de la métropole David Kimelfeld, qui souhaite la fin de la concession, a aujourd'hui le sentiment que certains "cherchent à gagner du temps".
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut