Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
© Tim Douet

Marche pour le climat ou Anneau des sciences : Kimelfeld va devoir choisir

C'est un Casus Belli qui se dessine à Lyon entre la coalition des marches pour le climat et David Kimelfeld, président de la métropole. Le groupement de citoyens et d'associations demande à l'élu de clarifier sa position sur le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des sciences.

Lors de la prochaine marche pour le climat à Lyon, quelques pancartes pourraient être dédiées à David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon, ainsi qu'au projet de l'anneau des sciences. Cette autoroute urbaine à 6 kilomètres de la place Bellecour est censée boucler le périphérique à l'ouest de l’agglomération et estimée au moins à 3 milliards (échelle très basse).

Depuis le début, l'élu se voit reprocher d'entretenir une forme d’ambiguïté autour de la question de la qualité de l'air et de la lutte contre le réchauffement climatique. D'un côté, David Kimelfeld montre une forte volonté d'inscrire ces thèmes dans la politique de la métropole de Lyon, demandant aux associations de participer au processus de co-élaboration du futur Plan Climat. De l'autre, David Kimelfeld poursuit le projet de l'Anneau des sciences. Cette superstructure, destinée aux voitures, est toujours prévue pour la prochaine décennie. Elle arrive dans un contexte où les grandes métropoles mondiales s'interrogent de plus en plus sur la possibilité, voire nécessité, de réduire la place des véhicules dans leur agglomération, mais aussi face à la multiplication de marches citoyennes sur les questions climatiques et de qualité de l'air.

Début 2019, la métropole de Lyon a voté une enveloppe de 5,9 millions d'euros pour "des études, les sondages géologiques et la mise en place du dispositif de dialogue et de concertation” autour du projet. Le 12 mars, Lyon Capitale révélait en exclusivité que David Kimelfeld va prochainement rencontrer des députés du Rhône pour leur demander de déposer un amendement à la loi d'orientation des mobilités relatif à ce même Anneau des sciences (lire ici).

Le mouvement climat menace de se retirer des discussions avec la métropole

Dans un communiqué adressé à Lyon Capitale, le mouvement climat demande au président de la métropole : "de clarifier, dans les meilleurs délais, sa position concernant le projet de l’Anneau des Sciences et de stopper toutes les études en cours sur ce projet". Si ce n'était pas les cas, "les associations et collectifs du mouvement Climat se retireront du processus de co-élaboration du PCAET. Ils ne peuvent, en effet, cautionner un processus visant à inciter le grand public à se mobiliser pour la transition environnementale, alors que dans le même temps, la Métropole de Lyon étudie des projets climaticides qui augmenteront significativement les émissions de gaz à effet de serre, de particules fines et autres polluants atmosphériques !"

Par ailleurs, le mouvement dénonce un projet qui : "contribuera à augmenter les émissions de gaz à effet de serre de la Métropole de Lyon et les émissions de particules fines et autres polluants atmosphériques. En mobilisant un budget près de 3 milliards d’euros, il obérera aussi la réalisation d’aménagements de transport en commun et d’aménagements cyclables que nos concitoyens attendent dans de nombreux secteurs encore trop mal desservis. 3 milliards d’euros c’est l’équivalent de 16 années de financement du Sytral".

La coalition climat attend désormais une prise de position claire sur la question de l'anneau des Sciences. Si David Kimelfeld décide de continuer le projet, il pourrait s'agir d'un Casus Belli entre lui et le rassemblement citoyen qu'il devra traîner jusqu'aux prochaines élections, voire après. La route est encore longue jusqu'au printemps 2020.

5 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 14 mars 2019

    Et un certain nombre d'élus ELVV qui soutiennent Kim, vont devoir aussi se positionner 🙂 (et pas seulement s'abstenir de voter quand le sujet est problématique).
    .
    Et rappelons que cet "anneau" est un anneau de pollution, pas "des sciences" 🙂

    1. Abolition_de_la_monnaie - 14 mars 2019

      (EELV et non ELVV ) 😉

  2. Galapiat - 14 mars 2019

    Il est vrai que la science en général t'es totalement étrangère. Pour ce qui est de la pollution tu te suffis.

  3. Benjamin GIRON - 14 mars 2019

    Les élus EELV métropolitains ne se sont (même) pas abstenus, puisqu'ils ont voté le budget primitif 2019, accordant 7 M€ de subventions supplémentaires à l'Anneau des Sciences (bien qu'ils dénoncent ce projet par ailleurs).
    Selon eux, ce budget démontre (malgré ce projet donc) une "inflexion significative en faveur de la transition énergétique".
    Lien : https://www.facebook.com/eelvmetropolelyon/videos/479078169291249/
    Chacun est libre d'apprécier ce choix, ou pas...

    1. Abolition_de_la_monnaie - 15 mars 2019

      Assez comique en effet... Le problème d'EELV (et aussi son avantage du côté pluralité), c'est qu'il y a ceux qui mangent à tous les râteliers, et ceux qui sont réellement intègres et dont le comportement est réellement écologiquement responsable...
      Mais que valent-ils tous, face aux "impératifs économiques monétaires" qui font qu'il est plus "rentable" d'exterminer la nature et d'écraser l'Humain ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut