Manifestation lycéenne : Bellecour assiégé tout l'après-midi

6ème journée de manifestation lycéenne au centre-ville de Lyon ce jeudi. La place Bellecour ressemble à un champ de bataille depuis 10h : canons à eau et GIPN sont sur place ainsi que 300 lycéens et casseurs. Un cortège de 2 000 manifestants défilent actuellement quai Jules Courmont en direction de la Place Guichard. Le récit de nos envoyés spéciaux.

Lire la suite

à lire également
En moins d'une journée, le SMS envoyé par le président du conseil régional à des lycéens a pris la tournure d'une affaire : opposition outrée et saisine de la CNIL. Interrogé sur le sujet ce mercredi midi, Laurent Wauquiez a refusé de répondre pour ne pas "nourrir une polémique".
3 commentaires
  1. tueursnet - 22 octobre 2010

    Balle de Manif Aux armes petits citoyens !Ecoutez moi bien les bambins… je sais… je sais que vous n’êtes pas des pantins… Mais ce n’est pas une raison de manifester… de faire comme si vous étiez mécontents. On ne manifeste pas quand on n’a aucune raison de manifester. Non… vous n’êtes pas politisés… vous ne pouvez pas l’être … vous êtes de petits bourgeois et ça se voit… je veux dire que les intérêts qui sont en jeu, sont un peu trop compliqués pour vous servir de terrain de jeu ! Oui c’est dangereux. Un camarade à vous a perdu un œil, je suis au courant mais ce n’est pas une raison de vous faire crever les deux. Ce n’est pas votre malaise ! http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Manif

  2. Zepo - 22 octobre 2010

    Je suis fan du 'on veut une manifestation avec le plus de monde possible' Ah oui donc pour être sur d'avoir du monde les syndicalistes sont prêts à intégrer à leurs rangs les casseurs qui ont détuit la moitié du centre ville ces derniers jours!! La grande classe félicitations!!! Et bien moi je veux pouvoir me ballader tranquille dans ma ville!! Je remercie donc les forces de l'ordre pour leur action et leur courage car il en faut pour accepter de ce faire taper insulter jeter des pavés dessus sans pour autant perdre son sang froid!!!

  3. TheBlutch - 26 octobre 2010

    @ Zepo : Les syndicats ne voulaient pas intégrer les casseurs dans le cortèges. En fait, c'est le cortège de manifestants qui a été coupé en deux. Une partie des jeunes s'est retrouvée avec les casseurs, enfermée sur la place Bellecour. Les syndicats voulaient donc récuperer leurs manifestants.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut