LyonAirports : le nouveau nom déjà abandonné

Ce matin, comme le confirme son service de presse, la société qui gère les deux aéroports de Lyon (Saint-Exupéry et Lyon-Bron) a renoncé à angliciser son nom. Cette décision avait profondément énervé le préfet de Région Jacques Gérault, qui n'avait apparemment pas été consulté alors que l'Etat représente 60 % du capital de la société. Largement soutenu par la classe politique locale, il a donc rapidement fait savoir son désaccord et demandé l'abandon de ce changement de nom, avançant deux arguments : la défense de la francophonie et le coût trop élevé de cette mesure en temps de crise (entre 200 000 et 500 000 euros selon les sources). Le Préfet préférerait aussi que la société mette en avant le nom de son aéroport phare, Saint-Exupéry.

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut