générateur de brouillard lyon restaurant poids pas lourd
© Claire Chabal

Lyon : un générateur de brouillard pour dissuader les cambrioleurs

Ce mardi matin, une démonstration était organisée dans le restaurant lyonnais L'Aventure pour montrer l'effet d'un générateur de brouillard contre les cambriolages.

L'alarme se déclenche, la fumée se disperse dans le restaurant lyonnais L'Aventure jusqu'à envahir tout l'espace en une vingtaine de secondes. "L'objectif est de repousser le cambrioleur, assure Sébastien Morel, gérant de la société qui distribue ce générateur de brouillard. On est partie du principe qu'aujourd'hui tout ce qui est vidéosurveillance et alarme anti-intrusion dissuade, mais n'empêche pas le voleur de rentrer dans les locaux."

Présent lors de la démonstration, Hervé d'Eyssautier, délégué du Rhône du syndicat Alternative-Police CFDT, indique que "les petits commerces sont très souvent visés dans le centre de Lyon, car ils sont très peu sécurisés et, car ils ont des valeurs qui ne sont pas nécessairement importantes, mais qui se revendent facilement, ou des fonds de caisse intéressants pour des personnes qui ont peu d'argent." Avis partagé par Franck Fischer, gérant du restaurant L'Aventure, qui raconte avoir été cambriolé six fois en huit ans et avoir également connu une intrusion en plein service. "C'est du petit larcin, note-t-il. Je n'ai jamais eu de haine. Ce sont malheureusement des personnes qui font cela pour manger parce qu'ils ont très faim."

Selon l'entreprise créatrice de ce matériel, le brouillard occupe la pièce "jusqu'à une heure" afin de laisser le temps aux forces de l'ordre ou aux agents de sécurité d'arriver sur les lieux. "Il ne laisse aucune trace et [n'est pas] nuisible pour les humains, animaux, vêtements, meubles et équipements électriques."

à lire également
Memphis Depay
Alors que l'OL s'inclinait pour la deuxième fois de la saison, face à Nice, le logement de l'attaquant Memphis  Depay a été la cible d'un cambriolage. Un préjudice de près d'1,5 million d'euros selon une source proche du dossier interrogée par l'AFP.  
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut