Lyon sera pris en tenaille par les taxis mercredi

Dans le cadre d'une journée d'action nationale, trois fédérations de chauffeurs de taxi appellent à se mobiliser contre certaines conclusions du rapport Attali. Rendu public le 23 janvier, il préconise notamment la déréglementation des professions fortement encadrées par la loi, dont les taxis. A Lyon, ils annoncent une "manifestation dure". Et pour cause : une fois rassemblés à proximité du stade de Gerland, les 1200 véhicules attendus vont se séparer en deux cortèges vers les 11h. Le premier partira sur le périphérique, sortira à Bron-Vinatier et rejoindra l'avenue Albert Thomas pour stationner avenue de Saxe. Le deuxième cortège roulera vers la Presqu'Ile puis la place Bellecour avant de se positionner quai Augagneur. De cette manière, les deux cortèges prendront en tenaille la préfecture où une délégation sera reçue à 15h. A sa sortie, les chauffeurs iront sur le pont Lafayette faire un feu de joie. Dans les colonnes de Lyon Capitale, le secrétaire de la Fédération des taxis indépendants du Rhône, Pascal Wilder, déclarait se préparer au bras de fer avec le gouvernement. C'est bien parti pour...

à lire également
L’Hôtel-Dieu rénové vu du Rhône © Tim Douet, 2018
Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’emploi salarié a « légèrement ralenti » au premier semestre. L’intérim revient en force, le chômage reste stable, l’activité hôtelière se porte mieux qu’en 2018. Voici ce qu’il faut retenir de la conjoncture économique du premier semestre de 2019 dans la région. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut