Opération repêchage de trottinettes dans le Rhône @AssociationOdysseus3.1

Lyon : les deux opérateurs de trottinettes choisis cet été

Le nouveau maire de Lyon Grégory Doucet confirme que deux opérateurs de location de trottinettes électriques seront choisis cet été. Eux seuls auront le droit d'opérer à Lyon.

Le dossier avait été lancé par Gérard Collomb, encore maire. Son successeur, le vert Grégory Doucet a choisi d'en prendre la suite. Dans un communiqué, la ville de Lyon confirme que deux opérateurs de location de trottinettes électriques seront choisis cet été. Un appel à candidatures avait été lancé avant les élections. Treize opérateurs ont déposé un dossier pour avoir le droit exclusif d'opérer à Lyon.

Durant le long entre-deux tours, les services de la Ville ont poursuivi les consultations et le nouvel exécutif municipal rendra son verdict bientôt. Le nouveau maire de Lyon Grégory Doucet a confié à son adjoint aux mobilités, Valentin Lungenstrass,  le soin de mener cet appel à projets à terme.

L'impact de ces offres de micro-mobilité sur la "décarbonation" de ces déplacements sera étudié durant les mois suivants. Les deux opérateurs sélectionnés auront le droit d'exploiter 2000 trottinettes chacun (ce qui fera toujours 4000 trottinettes dans les rues de Lyon).

Des stationnements en test

Par ailleurs, en partenariat avec la Métropole de Lyon, des places de stationnements seront installées en Presqu'île, dans le cadre d'un test visant à ce qu'aucun de ces engins n'encombre les trottoirs. Ces dispositifs pourront être élargis à d'autres quartiers.

Ces mesures suffiront-elles à régler les importants conflits d'usage qui sont apparus avec l'arrivée des trottinettes en libre-service ? La ville de Lyon parviendra-t-elle à connaître le véritable impact environnemental de cette mobilité parfois accusée de remplacer des trajets en transport en commun et non ceux en voiture ?

Pour l'instant, les seuls symboles qui ont marqué les esprits à Lyon restent les nombreuses trottinettes repêchées dans le Rhône ou celles couchées au milieu des trottoirs et pistes cyclables. Un appel à projets devrait dans tous les cas permettre d'imposer une traçabilité complète aux opérateurs.

3 commentaires
  1. JMMC - 9 juillet 2020

    Je me déplace en fauteuil roulant et malheureusement l'incivilité des utilisateurs de trottinette ne faiblit pas. Leur vision du monde se réduit à eux-mêmes. Les trottoirs sont tous les jours encombrés de trottinette alors que la plupart du temps il suffirait de ranger le long d'un mur ou un mètre plus loin. Mais l'usage de la trottinette réduit apparemment sérieusement les capacités de raisonnement.

  2. Olivier2044 - 9 juillet 2020

    Scène surrréaliste hier place Bellecour
    J étais sur ma trottinette arrêté au feu.
    Un homme la 50 ène à vélo sur le trottoir s arrête a côté de trottinettes bien rangées et les fait toutes tombées par terre. Je l interpelle lui demande ce qu il fait, il s en va et recommence le même cirque 200 mètres plus loin et prend des photos
    Je le rattrape lui redemande pourquoi il fait cela.
    Il me dit qu'il est contre les trottinettes qui envahissent la ville.
    Voila comment on retrouve des photos dans la presse pour décrier les trottinettes mal garées et à terre.
    C est lamentable, l ecolo n est pas pour la démocratie, il veulent tout simplement nous imposer leurs visions monde. On est mal barré

  3. JANUS - 9 juillet 2020

    Le laisser faire à trouver sa limite. A quand la règlementation de cette gabegie puérile !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut