périphérique

Lyon : le périphérique nord en travaux pour 28 mois

A partir de janvier 2016, le périphérique nord entrera en chantier pour 28 mois.

A peine les travaux du tunnel sous Fourvière débutés, voilà que le Grand Lyon pense déjà aux travaux du périphérique nord. Car les trois principaux tunnels de Teo, mis en service en 1997, vont devoir, eux-aussi, subir des travaux de remise aux normes qui débuteront en janvier 2016, pour s'achever 28 mois plus tard, en avril 2018. Et pendant la période des travaux, des coupures, il y en aura : environ 180 nuits de semaine par an (de 21h à 6h), 12 samedis soir par an (de minuit à 8h), 12 dimanches par an (de 22h à 6h) et 12 week-ends par an également. À cela, il faut ajouter les deux coupures totales pendant l’été, de mi-juillet à mi-août, en 2016 et 2017.

28 issues de secours

Le nombre d’issues de secours qui communiquent avec le tunnel d’évacuation passera ainsi de 15 actuellement à 28. Toutes ces issues seront également mises aux normes pour permettre l’accès aux personnes à mobilité réduite. Certains équipements de sécurité seront ajoutés ou remplacés. Une nouvelle usine de désenfumage sera également créée pour améliorer le système d’évacuation des fumées. “Certaines étapes seront complexes, à l’image du percement des issues intertube. Chacun se souvient des difficultés rencontrées au moment de la construction du tunnel pour percer dans ce sol”, ajoute Jean-Luc Da Passano, vice-président du Grand Lyon en charge des grands ouvrages. Coût des travaux, près de 132 millions d'euros dont une partie sera prise en charge par une entreprise privée (lire ici : Périphérique nord : Collomb fait appel au privé) .

d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut