Lyon : le blogueur Vénissian Bassem Braïki devant la justice pour ses propos homophobes

Le blogueur Bassem Braïki a comparu mardi devant le tribunal correctionnel de Lyon pour des propos homophobes tenus sur les réseaux sociaux en 2018. Le procureur a requis 8 mois de prison et 5000 euros d’amendes.

Bassem Braïki s’est retrouvé devant le tribunal correctionnel de Lyon ce mardi 15 septembre pour une nouvelle affaire liée à ses dérapages sur internet. En 2018, il a tenu des propos homophobes d’une grande violence sur Snapchat, partagés à ses quelque 70 000 abonnés et relayés au-delà. Des propos pour lesquels plusieurs associations, dont SOS Homophobie, ont immédiatement déposé plainte.

Au tribunal le tout juste quarantenaire jure qu’il a changé depuis 2018 et n’avoir rien contre les gays, rapporte Le Parisien. Son avocat a fait valoir de la bêtise et un manque de culture pour défendre son client.

Des arguments qui n’ont pas convaincu le procureur de la République qui a mis le blogueur à succès face à ses responsabilités, rappelant de récentes agressions homophobes survenues dans la rue. Il a demandé une condamnation à 8 mois de prison et 5000 euros d’amendes. Le verdict est attendu le 20 octobre.

à lire également
Rodéos urbains, tirs de mortiers, nuisances sonores, violences... Face à la recrudescence des actes troublant l'ordre public et exaspérant une partie des Lyonnais - qui ont lancé une action collective contre le préfet du Rhône et la ville de Lyon - le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet, livre pour Lyon Capitale les mesures prises par le pouvoir judiciaire pour lutter contre l'insécurité et les incivilités.
1 commentaire
  1. Modéré
    Galapiat - 17 septembre 2020

    Blogueur Venissian ?!, déchéance de nationalité française , expulsion et interdiction du territoire.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut