Fiona
police

Lyon : le 4e procès de l'affaire Fiona débute ce mardi

Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, et Berkane Makhlouf, son ex-compagnon, sont jugés pour la quatrième fois, ce mardi, pour la mort de la petite fille en mai 2013.

12 mai 2013. Cécile Bourgeon, la mère de Fiona Chafoulais, signale la disparition de sa fillette âgée de 5 ans alors qu'elle se promenait avec elle dans un parc de Clermont-Ferrand, où la maman, enceinte, réside avec ses deux enfants et son compagnon, Berkane Makhlouf.

Quelques jours plus tard, la France entière entend parler de ce qui va devenir " l'affaire Fiona " suite à l'appel à l'aide lancé par Cécile Bourgeon auprès des médias, afin de retrouver son enfant. Recherches, témoignages... malgré plusieurs mois d'investigations, la fillette est toujours introuvable. Jusqu'à ce fameux 24 septembre 2013.

Ce jour-là, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf sont placés en garde à vue par la police judiciaire de Perpignan, où le couple a déménagé. 24h plus tard, la mère passe aux aveux : en réalité, Fiona est décédée suite aux coups répétitifs adressés par son compagnon. La mère a menti pour le protéger et l'a aidé à dissimuler le corps de sa fille. Le lendemain, Berkane Makhlouf confirme le décès de Fiona mais déclare ne pas en être à l'origine.

Le 22 octobre 2013, les deux suspects sont mis en examen tandis que le corps de la victime est recherché, une dernière fois, le 13 mai 2014. En vain...

1er procès : novembre 2016

Deux ans plus tard, le 14 novembre 2016, le procès de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf se tient à Riom, devant la cour d'Assises du Puy-de-Dôme. Le début d'une série interminable de procès...

Au terme de celui-ci, Berkane Makhlouf est condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir entraîné la mort de Fiona, tandis que Cécile Bourgeon, acquittée des actes de violences, écope de 5 ans d'emprisonnement pour " non-assistance à personne en danger, recel ou dissimulation de cadavre, modification de l'état des lieux d'un crime et dénonciation mensongère d'un crime ".

Trois jours plus tard, le parquet de Clermont-Ferrand fait appel du jugement.

2e procès : octobre 2017, le 1er procès en appel

Le 9 octobre 2017, le procès en appel de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf a lieu auprès de la cour d'assises de la Haute-Loire, au Puy-en-Velay. Ils encourent chacun jusqu'à 30 ans de prison. Mais le procès est renvoyé au 18 janvier 2018, à la demande des avocats défense, qui avaient quitté le procès s'estimant " mis en cause " par les parties civiles suite au tollé provoqué par un apéritif.

3e procès : janvier 2018, le 2e en appel

Le 29 janvier 2018 débute le troisième procès de l'affaire Fiona, le second en appel. Celui-ci découchera, le 11 février 2018, sur la condamnation de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf à 20 années de réclusion criminelle pour la mort de Fiona, tous deux jugés coupables des coups fatals portés à l'enfant.

Mais contre toute attente, la Cour de cassation casse l'arrêt de la cour d'appel le 22 février 2019 pour vice de procédure : Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf doivent être rejugés.

4e procès : décembre 2020, le 3e en appel

Initialement prévu en janvier 2020, ce quatrième procès est décalé au mois de mai suite à l'annonce de la grossesse de Cécile Bourgeon, enceinte d'un quatrième enfant. Mais la crise sanitaire passe par là et décale encore le procès de cette affaire sans fin, qui s'ouvre une nouvelle fois ce mardi 1er décembre.

Pour un verdict cette fois-ci définitif ?

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut