Benjamin Beau, co-fondateur de la société lyonnaise Vangart, a coté d'une des créations de son entreprise.© Vangart
Benjamin Beau, co-fondateur de la société lyonnaise Vangart, a coté d’une des créations de son entreprise.© Vangart

Lyon : la maison Vangart se diversifie

Un an après sa création, le brodeur d'art Vangart se réinvente et propose des broderies grands formats. La success story à la lyonnaise continue.

Vangart, entreprise lyonnaise spécialisée dans la réalisation de broderies sur toile se renouvelle avec l'acquisition d'une machine qui lui "permettra de concevoir des formats XXL.'' Créée en 2021, la jeune entreprise se dote d'une machine haute gamme pour ses ''grandes ambitions pour 2022." Ainsi, comme l'explique Benjamin Beau, co-fondateur du brodeur d'art, "on rentre dans une nouvelle dimension. Nous ne sommes désormais plus contraints par la taille des œuvres que nous réalisons. Nous pouvons produire des toiles d’un mètre cinquante par un mètre cinquante qui pourront atteindre les deux millions de points de broderie.''

Une ambition non-caché pour la broderie Vangart

Suite au bon démarrage de l'entreprise, avec un chiffre d'affaire de 130 000 euros en 2021, Vangart ne cache plus ses ambitions : une collaboration avec l'artiste franco-espagnol Bebar, par exemple, pour ''deux nouvelles toiles de neuf couleurs différentes qui passera pour la première fois le cap du million de points de broderie." Avec 300 oeuvres vendues en 2021, l'expansion continue pour cette jeune entreprise. ''Avec ces créations uniques, on a de grandes ambitions, mais nous allons aussi continuer de produire nos petits formats afin de rester accessible à tous les budgets. On sent vraiment que l’on construit une belle histoire,'' poursuit Benjamin Beau.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut