Source : Sytral

Lyon : l'overdose d'applications TCL ne passe plus

En moins de cinq mois, ce ne sont pas moins de cinq applications TCL différentes qui ont été publiées sur mobiles. Cette overdose de plus en plus incompréhensible attire aujourd'hui les critiques et inspire quelques plaisanteries dans un contexte où le Sytral a multiplié en parrallèle les dépenses en communication.

Si vous voulez profiter de l'intégralité des services du réseau TCL via les applications, il faut aujourd'hui en télécharger cinq : TCL (la classique), E-Ticket (pour le ticket sur mobile, uniquement Android), TCL Vallée Chimie (pour le transport à la demande sur la Vallée de la Chimie), TCL Mi-Plaine (pour le transport à la demande à l'est) et TCL Live pour localiser son bus en temps réel, la dernière en date. Une sixième arrive bientôt pour le transport à la demande sur le secteur d'Ecully.

S'il peut être compréhensible de vouloir proposer une application différente pour le transport à la demande, ne pas offrir les fonctions classiques, le ticket sur smartphone et la localisation des bus au sein du même endroit est tout simplement incompréhensible. Face à cette overdose, les utilisateurs n'hésitent plus à interpeller le Sytral sur ce choix via les réseaux sociaux, ou soulignent ce trop-plein dans leurs avis postés sur les boutiques d'applications d'Apple et Android.

Le "ras le bol"

Ainsi, si l'arrivée de la localisation des bus a été bien accueillie, elle est contre-balancée par la lassitude de la voir publiée à part. D'autres se désolent que l'application TCL de base soit une régression par rapport à l'ancienne, notamment en termes d'interface et préféreraient voir le Sytral consolider cette fondation plutôt que de s’éparpiller. Dans cette situation, certains expliquent délaisser l'application TCL pour s'orienter vers des solutions alternatives comme Citymapper ou Transit, plus intuitives, légères et claires que l'officielle.

Interroger sur la multiplication des applications et l'arrivée d'une nouvelle avec TCL Live, le Sytral confie qu'il s'agit d'une "expérimentation qui pourra être amenée à être intégrée dans l'application TCL de base si elle rencontre le succès". Difficile pourtant de démocratiser un usage de cette manière.

Par ailleurs, alors que certaines métropoles vont vers des services de plus en plus unifiés pour faciliter la gestion et les démarches, du côté de TCL, en plus des applications, il faut créer différents comptes pour accéder aux services : un TCL classique, un e-Tecely pour gérer son abonnement et recharger sa carte, un pour l'offre de fidélité, un autre pour le ticket sur smartphone, d'autres pour le transport à la demande. La petite dernière TCL Live évite cet écueil, mais en embrasse un autre : il est impossible de sauvegarder ses lignes favorites via son compte et de les retrouver d'un téléphone à l'autre ou si un jour elles sont effacées.

Remplir une page de son téléphone avec des applications TCL ?

Dans notre article sur TCL Live (lire ici), nous faisions remarquer qu'il allait bientôt être possible de remplir l'intégralité de la page d’accueil de son smartphone avec des applications TCL. Un trait d'humour qui a inspiré une internaute sur Twitter. Cette dernière a ainsi imaginé onze applications supplémentaires qui vont de ToiletTCL pour trouver les WC les plus proches, TCLight, une lampe torche pour éclairer le tunnel quand le métro est en panne ou TCashL pour calculer ses dépenses en transport (blague à part, une fonction qui pourrait être intéressante pour voir les économies d'argent, et parfois de temps, que l'on réalise en prenant les transports en commun par rapport à une voiture).

En parrallèle de la multiplication des applications, le Sytral a organisé quelques réceptions et inaugurations pour un montant total de 260 000 euros (lire ici) et commandé des carnets pour 30 000 euros (lire ici), quelques euros auraient peut-être dû être gardés pour proposer comptes et applications unifiées. Si le réseau reste aujourd'hui une référence en terme d'usages, globalement fluides et sans couture, pour la partie application et services, c'est désormais tout l'inverse.

 

à lire également
Faut-il s'inquiéter ? 18 personnes sont entrées en réanimation lors des 24 dernières heures en France. C'est peu. Mais sur ces 18 personnes, 9 ont été hospitalisées en réanimation uniquement dans le département du Rhône. En deux jours, il y a 18 nouvelles personnes en "réa" dans le département.
5 commentaires
  1. JANUS - 3 février 2020

    Appli en surnombre….par contre plus d'abribus ou de banc sur la ligne C3 entre Totem et Thiers Lafayette direction Saint Paul, Lyon 6°.

  2. Georges Marchais - 3 février 2020

    Les bus ne sont pas en surnombre eux malheureusement.

  3. philippechaumont - 3 février 2020

    je râle donc je suis... Telle semble être la devise d'internet alors que l'on dit depuis fort longtemps "abondance de biens ne nuit pas". Androïd propose de regrouper les applications que l'on choisit dans des "fichiers". Vous créez sur votre page d’accueil un fichier "TCL" dans lequel vous mettez toutes vos applications relatives aux transports. Vous pouvez même y inclure Transit et Citymapper et aussi Google Maps ou Wego, et même la météo et Velov' 🙂 Pour ma part je préfère plusieurs applications bien faites qui répondent clairement à mes besoins divers qu'une seule application fourre-tout où je mets trois plombes à trouver ce que je cherche... Vive les applis TCL, nom d'une pipe !

    1. Nouk - 3 février 2020

      Philippechaumont : ces fausses applis étaient simplement un trait d'humour, pas une critique.

  4. Jol - 4 février 2020

    je prefererai surtout une application plus ergonomique et dont les algorithmes soient performants
    et pour le moment c'est pas le cas

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut