Les routes de Lyon embouteillées par le 2e chassé-croisé de l'été

Les bouchons se sont formés dès le début de matinée autour de Lyon, en direction du sud du pays. Le trafic est classé noir ce samedi par Bison-Fûté.

En rangs serrés direction le sud. Comme prévu, les véhicules de vacanciers sont nombreux sur les routes ce samedi. Ce second grand chassé-croisé de l'été, classé noir par Bison-Fûté, tient toutes ses promesses. Comme toujours les difficultés se concentrent dans la vallée du Rhône, sur l'autoroute des vacances, comme en témoigne la carte des perturbations en temps réel de Vinci Autoroute. Aux abords de Lyon, la circulation est très difficile. La fermeture du périphérique nord n'arrange pas la situation.

420 kilomètres d'embouteillages à la mi-journée, dont 95 sur l'A7

A 11 heures il fallait 4h25 pour ralier la ville d'Orange depuis Lyon contre 1h35 en temps normal. Sur ce tronçon, Vinci Autoroute comptait 95 kilomètres, sur les 200 séparant ces deux villes. En tout, ce sont 420 kilomètres de bouchons qui étaient comptabilisés à la mi-journée sur l'ensemble du pays. C'est beaucoup, mais moins que le pic de la semaine dernière, à 688 km, ou celui de l'an dernier, 970 km.

Mais une fois la vallée du Rhône franchie, les embouteillages persistent en direction de l'Espagne, alors que la circulation est annoncée particulièrement difficile sur tout l'arc méditerranéen. La circulation est ainsi perturbée sur l'A9 entre Montpellier et Béziers. A 11 heures, il fallait plus de 3 heures pour ralier Narbonne en provenance d'Orange, soit le double du temps de parcours habituel.

Des difficultés sont aussi à noter sur l'A75 entre Clermont-Ferrand et Béziers, et sur l'A10 entre Paris est Bordeaux. Bison-Fûté recommande d'éviter les grands axes jusqu'à 20 heures.

Lire aussi : Nouveau week-end difficile pour la circulation en Auvergne Rhône-Alpes

à lire également
Le trafic est perturbé ce lundi 7 septembre sur la ligne Saint-Etienne - Lyon - Ambérieu en raison d'un train en panne, mais également sur la ligne Lyon - Vienne à cause d'un incendie.
Faire défiler vers le haut