Les obstacles à la lutte contre le travail détaché

Enquête Lelanceur.fr. Marotte de Laurent Wauquiez depuis son élection à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes, la lutte contre les travailleurs détachés souffre du manque de moyens de l'inspection du travail, qui jongle entre longues investigations et amendes encore limitées, alors que des centaines de millions d'euros sont fraudés chaque année.

En visite sur le site de l'école centrale de Lyon, à Ecully, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a répété son souhait de lutter contre les travailleurs détachés et de favoriser "la préférence locale". Une annonce aussitôt dénoncée par l'opposition qui y voit "de la poudre aux yeux populiste".

Sur le terrain, pourtant, la chasse aux travailleurs détachés occupe déjà une bonne partie du temps de l'inspection du travail, parfois même au détriment de la défense d'autres droits des salariés. Une inspection du travail qui passe de longues heures à enquêter sur le terrain mais qui se retrouve freinée par des amendes encore limitées, face aux centaines de millions d'euros fraudés chaque année.

Une enquête à lire lelanceur.fr
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut