périphérique

Les motards en colère s’opposent au 70 km/h sur le périphérique de Lyon

Dans un communiqué, la Fédération française des motards en colère du Rhône demande à la Métropole de “vraies solutions afin de faciliter les déplacements de tous” et s’oppose à la limitation à 70 km/h qui sera mise en place sur le périphérique de Lyon en 2019.

Le timing n'est pas idéal pour être audible. Alors que le Giec a rendu un nouveau rapport alarmant sur le réchauffement climatique et que la ville de Lyon a pris plusieurs mesures pour améliorer la qualité de l'air, comme une zone interdite aux véhicules professionnels polluants ou la limitation à 70 km/h sur le périphérique, la Fédération des motards en colère (FFMC) monte au créneau sur ce dernier point. Dans un communiqué, elle interroge la métropole de Lyon sur l'utilité de cette limitation : “Est-ce le prélude à d’autres abaissements de vitesse à venir ? Dès lors, ce 70 km/h ne serait que l’étape vers le 50 km/h et peut-être moins encore.” “Encore une fois ce sont les classes moyennes et populaires qui vont subir les conséquences de cet abaissement, ceux qui n’ont pas les moyens d’habiter le centre-ville”, estime la FFMC.

Les motards en colère demandent également des études qui prouveraient que cette limite à 70 km/h est bonne “pour la pollution, le bruit et la sécurité routière”. “Comment les études justifient-elles le fait que de faire ralentir quelques voitures roulant pendant les heures creuses et la nuit permet de contrer l'énorme pollution engendrée par les milliers de véhicules à l'arrêt aux heures de pointe ?” interrogent-ils. Selon eux, “pour abaisser la pollution, il serait plus efficace de diminuer les embouteillages (et sur ce point nous lui [à la métropole] rappelons qu’encourager les usagers à préférer le deux-roues, motorisé ou pas, fait baisser significativement les embouteillages, les études existent et le prouvent)”. Reste un point omis dans le communiqué de la FFMC : quand les voitures peinent à atteindre les 30 km/h sur un périphérique bouché, les motards peuvent circuler sans trop de mal en inter-file. Derrière le discours sur les automobilistes qui ne pourront plus rouler à 90 km/h, se dessinent avant tout les revendications de motards qui devront davantage limiter leur vitesse.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut