Le préfet à la tête d'une opération anti-prostitution

Jeudi 12 juillet à 20h, trois jours après son entrée en fonction, il a voulu marquer les esprits en s'attaquant à une trentaine de camionnettes, rue Emile Duployer. "On ne peut pas tolérer plus longtemps que soient exposés aux yeux des enfants ces trafics". A grand renfort de journalistes, prévenus pour l'occasion, il a accompagné les forces de l'ordre (police nationale et municipale). Les policiers se sont alors employés à embarquer les camionnettes en stationnement irrégulier, sur le trottoir. 17 sont partie, direction la fourrière. Les autres ont été déplacées par leur propriétaire. A 22h, ne restaient plus que quelques véhicules et des filles partagées en la colère et l'abattement. Prévenue par la presse, la directrice de l'association qui défend les prostituées, Cabiria, s'est rendue sur place. Florence Garcia a condamné "une opération comme celle-là qui ne règle pas le problème mais le repousse dans d'autres lieux où elles seront encore plus harcelés par la police".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut