Le Cardinal Barbarin atteint d'un cancer

Alors que tant de personnes publiques, politiques ou religieuses, ont par le passé dissimulé leur mala, le cardinal Barbarin a fait le choix de la transparence en donnant, tout simplement de ses "nouvelles", et en les diffusant sur le site internet du diocèse de Lyon. "Je dois me préparer à une opération de la prostate, prévue pour la fin du mois de janvier, car les analyses y ont décelé des cellules cancéreuses", écrit le cardinal qui se dit très confiant. "Fort heureusement, les examens ont été faits assez tôt, si bien que cette opération, assez courante, conduit toujours à la guérison. C'est ce qu'assurent les médecins qui me suivent et en qui j'ai grande confiance" poursuit-il.

Lorsque Monseigneur Barbarin est arrivé à la tête du diocèse de Lyon, en 2002, on le pensait assez jeune (52 ans alors) et sportif (semi-marathonien) pour enfin rompre la fatalité qui semblait peser sur les archevêques de Lyon, frappés tour à tour par le cancer. Monseigneur Balland avait été emporté par un cancer des poumons en 1998 et monseigneur Billié, quatre ans plus tard, par un cancer du colon. Mais il est vrai que la fatalité n'est pas un sentiment très chrétien... Et surtout, le cancer de la prostate est très courant et très facile à guérir quand il est pris à temps, ce qui semble être le cas. L'archevêché assure qu'après "deux semaines de faiblesse fin novembre", le Cardinal Barbarin est actuellement "en forme" et qu'"il ne change rien à son agenda". Il sera simplement absent des affaires du diocèse pendant ses deux ou trois semaines de convalescence à l'issue de l'opération.
Site du diocèse de Lyon : http://catholique-lyon.cef.fr/

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut