Capture d’écran 2013-12-16 à 18.01.54
© DR

La SPA de lyon se désolidarise de celle de Paris

A la suite de la diffusion d'un article incendiaire du Canard Enchaîné, publié le 11 décembre et intitulé " les singeries financières de la SPA", la Société protectrice des animaux (SPA) de Lyon a réagi. L'article met en cause la gestion de l'administratrice parisienne : "honoraires exorbitants, cabinets de conseil à gogo, missions entre copains et en famille (…) on se goinfre sur la bête". La dame, affirme le Canard, se serait octroyée 1.26 million d'émoluments et aurait lancé trois pétitions sur Internet "purement marketing (dont) le but est de recueillir des adresses pour partir ensuite à la pêche aux dons et aux legs".

Des révélations qui risquent de rebuter à jamais les vrais amis des bêtes et de les éloigner des refuges bien connus de l'association à Brignais (69) et à Dompierre sur Veyle dans l'Ain (01). L'association lyonnaise rappelle donc à ses membres qu'elle ne relève à aucun titre de la SPA basée à Paris mais est membre de la Confédération Nationale des SPA de France qui a pour adhérentes plus de 250 SPA indépendantes les unes des autres. "L’appellation SPA est utilisée depuis plus de 100 ans (sous l’impulsion du Général de Grammont) par diverses associations protectrices des animaux pour définir leur activité. (...) L'appellation Société Protectrice des Animaux (SPA) est générique et non susceptible d’appropriation ainsi que la Cour de cassation a eu l’occasion de le rappeler en 1981 lorsqu'elle a jugé que cette appellation ne pouvait être réservée à l'association parisienne et à ses filiales, contrairement à ce qu'elle prétend souvent aujourd'hui".
La SPA de Lyon est la plus importante association de protection animale dans le Rhône. Créée en 1853 et Reconnue d'Utilité Publique en 1893, elle assure la prise en charge et le placement de nombreux animaux en détresse. Elle gère deux refuges, le plus important situé à Brignais (69) et une plus petite structure à Dompierre sur Veyle dans l'Ain (01). Elle est totalement indépendante et autonome.

1 commentaire
  1. FOurs - 17 décembre 2013

    oui, mais la SPA de Paris gère le dispensaire de Monplaisir et le refuge de Marennes, non ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut