La récession économique plus forte en Rhône-Alpes

La récession serait ainsi plus forte dans la région qu'au niveau national, où l'on prévoit -1,4 %.
Bruno Lacroix, président du CESR a son explication : 'La caractéristique industrielle de la région fait qu'en période de crise, nous descendons plus bas. En revanche, quand la croissance augmente, elle est plus forte en Rhône-Alpes'.
Selon ce même Bruno Lacroix, l'interêt de ce nouvel indicateur, qui donnera des chiffres trimestriels, est de pouvoir anticiper un effet de renversement régional : 'Cet indicateur vise également à comparer notre région à la situation nationale. Le travail que nous devons faire maintenant, c'est se demander ce que sera l'économie après la crise, quels secteurs vont émerger, qui aura souffert, et qui est porteur', conclut-il.

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut