L'apothéose des bobos

Mais ce serait moins moderne. Peut-être périlleux.
Après le couplet-guimauve sur le rassemblement de " sensibilités " politiques, religieuses ou philosophique, ce texte soulève des questions empreintes de profonditude comme dirait Madame Royal.

1) Question métaphysique : quel est le sexe de Lyon ?
Page 2, Lyon est de sexe masculin puisque Gérard Collomb apporte sa " vision du Lyon de demain ". Page 4, Lyon change de sexe puisqu'elle est " toujours plus belle ". Et tout à l'avenant, page 9 la ville est " un Lyon nommé désir ", Gérard Collomb se déplaçant sans doute en tramway avec Tennessee Williams.

2) Question doctrinale : Cette pensée économique de haute volée se réclame de " l'économiste Richard Florida ". Une recherche m'a permis de combler mes honteuses lacunes : j'ignorai le grand Richard Florida, l'inventeur de " l'indice Bohémien " (Ah les bobos !).
Considéré comme le " gourou " du maire de Montréal, Tremblay, le grand Florida explique que la ville doit développer tout azimuts ses charmes. Extraordinaire nouveauté : la ville doit " s'embellir, multiplier les bistrots et les spectacles, avoir une scène artistique riche, se montrer tolérante notamment pour les gays et lesbiennes, miser sur la qualité de vie. Bref, être la plus accueillante, la plus " cool ", la plus " dans le vent ", la plus festive possible. [...] la gouvernante du Michigan, Jennifer M. Granholm, après avoir lu le livre de Florida, a enfilé des lunettes de soleil et déclaré ceci lors d'une conférence de presse : " Detroit, Dearborn et Grand Rapids deviendront bientôt tellement cool que cous allez être obligé de porter des lunettes comme celles-ci. " (Le devoir, 5 mars 2004).
D'où " l'indice Bohémien ", " l'indice gay ", " l'indice de diversité " et autres attrapes gogos du Gourou, risée de tous les experts canadiens.

3) Question linguistique : Quelle langue parlerait Guignol en 2014 sous Gérard Collomb II ?
Ce sera une agglomération " on line " (page 8), la " city de Lyon " remplacera la Part-dieu (page 4), un " euro-biocluster " plein de " cleantechs " (page 7) ou s'éclateront dans le " Festival y salsa " (page 9) des jeunes sortant du " learning center ", du " KMA " comme à Berlin (Karl Marx Allée ex-Staline Allée) et du " Kot à projet " (page 11) (Habitat communautaire d'étudiant à l'Université Catholique de Louvain).
Tout débordement sera gentiment contenu par une " unité équestre " patrouillant de Tête d'or à Gerland de " Mai à Septembre " (page 16). Pourquoi seulement de Mai à Septembre ? Parce que le lac et les berges sont gelées d'Octobre à Avril (cf. la Bérézina) ? Parce que ? ? Et puis je m'en fiche, demandez à Florida !

4) Question politique : Ce programme est-il celui du célèbre captain Cap de l'humoriste Alphonse Allais ?
Ces projets dignes de la prolongation du Boulevard de la Croix Rousse jusqu'à la mer d'Alphonse Allais évitent de parler précisément des services publics locaux (eaux, voirie, propreté, sécurité) absents du programme (sauf quelques généralités sur les transports) et de la rupture du dialogue social au sein du Grand Lyon et de la ville (boycott sans précédent des instances par les syndicats). Ne parlons pas des valeurs républicaines : ordre public, laïcité, citoyenneté (laquelle est misérablement réduite à la lutte contre les crottes de chiens et les tags (page 16).

Au fond c'est un programme de verbiage et de brouillard, un programme brumisé ("Un brumisateur se compose d'un ventilateur électrique et d'une buse (gicleur) qui produit de fines gouttes sous forme d'une brume extrêmement fine, qui a la particularité de s'évaporer instantanément en produisant une douce fraicheur ", Glossaire des piscines).

*André Vianès est avocat. Venu de la gauche, il a rejoint récemment les équipes de Dominique Perben.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut