Kem One : les salariés fixés sur leur sort le 26 septembre

Le dossier de l'entreprise française Kem One, en redressement judiciaire depuis mars 2013, a été, ce mardi matin, soumis au tribunal de commerce. Huit projets de reprise du groupe ont été présentés et examinés. Mais aucune décision n'a été prise, une nouvelle audience est prévue fin septembre.

Le tribunal de commerce de Lyon a donc examiné la situation de l'entreprise et les projets d'offres à partir du rapport de l'administrateur judiciaire, ce mardi matin.

Des offres à parfaire, l’audience repoussée

Pas de résultat déterminant à l'issue de l'audience : désormais, les candidats ont jusqu'au 9 septembre pour préciser leurs projets d'offres et pour les déposer. La prochaine audience aura lieu le 26 septembre. Pour la CGT, qui propose un consortium qui réunirait les collectivités publiques et les entreprises privées, cette audience a servi à gagner du temps. Mais, pour l'instant, rien ne permet d'être sûr que la reprise de Kem One sera assurée.

Huit dossiers de reprise

Le groupe est né en juillet 2012 de la cession par l'entreprise française Arkéma de ses activités vinyliques au financier américain Gary Klesch. Neuf mois plus tard, plusieurs centaines de millions d'euros avaient disparu ; le groupe s'est alors retrouvé endetté. Le 27 mars 2013, il a été placé en redressement judiciaire. Le dépôt des projets de reprise de l'entreprise avait été repoussé au 5 juillet. Aujourd'hui, huit candidats se proposent pour reprendre le groupe.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut