Invasion de panneaux M12 à Lyon : qui sont-ils, quels sont leurs réseaux ?

De nombreux panneaux M12 ont fleuri en dessous des feux rouges à Lyon. Destinés aux usagers vélos, ils permettent de fluidifier la mobilité dans Lyon tout en respectant la loi.

Ils sont là à attendre aux feux rouges, de plus en plus nombreux, envahissant les villes de la métropole petit à petit. Ils ne sont parfois pas très grands, ont la fâcheuse tendance d'être masqués par des autocollants.

S'ils existent depuis 2012, ils sont encore trop méconnus par les piétons, cyclistes et automobilistes. Leur nom de code : M12. Leur fonction : fluidifier les déplacements pour les cyclistes. Ces panneaux permettent de transformer les intersections avec feu en "cédez le passage" lorsque l'on est à vélo. Dans ce cas-là, il n'est pas nécessaire de respecter le feu tricolore.

Si un M12 est présent, les cyclistes ont effectivement le droit de passer, à condition qu'ils suivent la direction indiquée par les flèches (certains M12 en ont jusqu'à trois). Enfin, il est impératif de respecter la priorité des autres véhicules qui ont le feu vert et surtout celle des piétons. Il s'agit d'un "cédez le passage" et à aucun moment un droit à la priorité sur les autres.

Trop méconnu

Leur petit défaut ? Comme ils sont encore trop méconnus, voire masqués, certains peuvent penser que les usagers vélos ne respectent pas les feux rouges. Cependant, il faut parfois regarder à plusieurs fois pour remarquer qu'un cycliste qui semble avoir "grillé un feu" est en réalité passé normalement grâce à un M12.

Attention, pour les usagers vélos, s'il n'y a pas de panneau, c'est la règle classique qui s'applique avec interdiction stricte de passer au rouge pour les cyclistes. En plus du danger possible, ce non-respect est puni par une amende de 135 euros.

Sur le territoire de la métropole de Lyon, fin 2019, 1 153 signalisations de ce type avaient été installées, soit un carrefour à feu sur trois. Depuis, les M12 continuent d'être placés sur l'ensemble du territoire. Leur réseau ne fait donc qu'augmenter.

4 commentaires
  1. PAUL Gabriel - 2 juillet 2020

    Bonjour
    Attention ces panneaux sont un danger.
    Ils ne sont pas connus font croire à une priorité systématique pour les cyclistes.
    Je suis incapables de dire à la vue de ces panneaux qui est prioritaire, ils créent la confusion.
    Ce ne sont que des panneaux d’autorisation ils ne donnent aucune priorité.

    1. Quentin VUVIET - 2 juillet 2020

      Principe de base : le vélo peut passer le feu vers la direction indiquée sur le panneau après avoir donné la priorité à qui de droit, c'est à dire tout ceux qui ont un feu vert (piétons, voitures, vélos). Comme indiqué dans l'article, c'est un "cédez le passage".

  2. Bernard G - 2 juillet 2020

    Ces panneaux ont-ils à votre connaissance provoqué des accidents ?
    Si leur multiplication contribue à éveiller l'attention de tous au moment de traverser un carrefour - au lieu de passer bêtement "parce qu'on a le feu vert", sans rien vérifier - qu'on soit piéton, automobiliste ou cycliste - ce n'est pas forcément mauvais.

  3. MLBRLyon - 2 juillet 2020

    Ils commencent enfin à rentrer dans les mœurs (même si de nombreux automobilistes ne le connaissent pas, faute d'être concerné(es) et de se tenir au courant des évolutions du Code de la Route) et ne sont ni plus ni moins l'équivalent d'une flèche orange clignotante. A développer, et à chacun de faire attention, y compris aux usagers du vélo qui doivent bien comprendre qu'il ne s'agit qu'un cédez le passage et que les piétons restent prioritaires!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut