Manifestation des éboueurs de Pizzorno devant la Métropole © Simon Alves
Manifestation des éboueurs de Pizzorno devant la Métropole © Simon Alves

Grève des éboueurs à Lyon : 10 salariés de Pizzorno devant le tribunal

Dix salariés de l'entreprise Pizzorno sont convoqués ce mercredi devant le tribunal de grande instance de Lyon par leur entreprise pour notamment “entrave à la liberté de travail”, “jet de projectiles”, et “diffamation”. Ils dénoncent une volonté d'entraver le mouvement social débuté le 2 avril. 

Dix salariés de l'entreprise Pizzorno sont convoqués ce mercredi matin à 10h au tribunal de grande instance de Lyon a annoncé le Solidaires Rhône. “La seule réponse de la direction est la répression judiciaire face à la légitime colère des salariés grévistes. En effet, 10 salariés de la société Pizzorno, dont deux délégués syndicaux, ont été convoqués devant le tribunal de grande instance de Lyon pour participation au piquet de grève”, a déploré le syndicat. 

Contacté, un responsable de Solidaires a déploré “une attaque inacceptable contre le droit de grève et une volonté de pression contre les salariés”. “Parmi les salariés ciblés, ce ne sont pas ceux qui sont les plus véhéments, mais justement des gens calmes. C'est une véritable politique de dissuasion de faire grève”, poursuit-il. Les salariés sont notamment convoqués pour “entrave à la liberté de travail”, “jet de projectiles”, et “diffamation”. L’audience aura lieu en référé. Le syndicat demande “au préfet de région et à David Kimelfeld le président de la métropole d’agir auprès de la direction de Pizzorno le plus rapidement possible”.

Pour le moment les négociations sont au point mort. Ce lundi, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld a fixé un ultimatum à l'entreprise Pizzorno pour trouver cette semaine une issue au conflit social.  “Si aucune avancée n’est trouvée d’ici jeudi pour sortir de la grève, la Métropole appliquera les pénalités financières telles que prévues dans le contrat liant la Métropole et Pizzorno, dont la principale pouvant aller jusqu’à 20 euros par poubelle non ramassée”, a menacé la métropole. Les éboueurs salariés de Pizzorno sont en grève depuis le 2 avril. Ils demandent une revalorisation salariale de 300 euros, ainsi que des améliorations de leurs conditions de travail. Il manifesteront ce mercredi matin devant le tribunal lyonnais à partir de 9h45. 

Lyon  : la grève des éboueurs continue, nouvel incendie au dépôt

1 commentaire
  1. JANUS - 17 avril 2019

    Pour KIMELDELD, c'est le baptême du feu social. Bienvenu au club, KIM !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut