Grenoble tribunal
© Léa Ducré

Grenoble : rodéo à scooter diffusé à 70 000 abonnés Snapchat

Jeudi, un scooter a traversé la galerie marchande de Grand Place à Grenoble. Vu par ses 70 000 abonnés Snapchat, il a été jugé en comparution immédiate vendredi.

Le jeune homme de 18 ans originaire d'Echirolles a été jugé en comparution immédiate après la diffusion sur Snapchat de son rodéo dans la galerie du centre commercial Grand Place.

Mercredi après-midi, il diffusait une vidéo expliquant qu'il était à la recherche d'un scooter pour tourner une vidéo. Jeudi, il tournait une vidéo diffusait à ses 70 000 abonnés Snapchat où on le voit traverser la galerie commerciale sur un scooter à toute allure.

Des policiers parmi ses abonnés Snapchat

Badr ne se doutait pas que parmi ses fans de rap, de danse Tik Tok et autres acrobaties (comme lorsqu'on le voit se suspendre à un tramway ou grimper sur le toit d'une voiture en marche), il pouvait y avoir des policiers.

Après avoir vu les vidéos de mercredi et le rodéo de jeudi, ils n'ont eu aucun mal à l'interpeller. Le jeune de 16 ans propriétaire du scooter et lui-même ont été placé en garde-à-vue 24 heures.

Selon Le Dauphiné Libéré, Badr, le jeune de 18 ans a été présenté en comparution immédiate vendredi. Pour sa défense, il évoque "un projet artistique" et précise qu'il roulait à faible allure.

« Mes abonnés savent très bien que ces vidéos ne doivent pas être reproduites », a affirmé le jeune isérois aux cheveux longs, titulaire d’un CAP cuisine qui se rêve ingénieur nucléaire dans la Marine.

Il est accusé de mise en danger de la vie d’autrui et de provocation non suivie d’effet à commettre un crime ou un délit. Pour ce délit il risque cinq ans de prison. Le plus jeune quant à lui, propriétaire du scooter, devrait prochainement comparaitre devant le juge pour enfant.

80 heures d'intérêt général

Pour ces faits, le représentant du ministère public a requis une peine aux allures de « premier et dernier avertissement » de 80 heures de travail d’intérêt général à l’encontre du jeune Echirollois.

A la sortie du tribunal, toujours selon Le Dauphiné Libéré, il a posté une nouvelle vidéo à destination de ses abonnés Snapchat dans laquelle il évoque sa "première gardav' " et "les plus longues heures de sa vie". Comme un pied de nez aux policiers qui l’ont interpellé, il ajoute : "vos enfants me regardent !".

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut