© TD

Fin du diesel à Lyon (ZFE) : les premiers véhicules individuels interdits dès 2022

L'exécutif écologiste métropolitain va présenter le 15 mars lors du prochain conseil métropolitain une délibération interdisant les véhicules particuliers Crit'Air 5 et non classés dès 2022 dans le périmètre de la zone à faibles émissions. Les véhicules Crit'Air 4, 3 et 2 seront eux interdits progressivement jusqu'en 2026.

Le conseil de la métropole de Lyon va se pencher ce lundi 15 mars sur l'amplification de la zone à faibles émissions (ZFE+). L'exécutif écologiste de Bruno Bernard va dans un premier temps interdire les véhicules particuliers Crit'Air 5 et non classés dès 2022. Cette mise en place sera précédée à l'automne d'une consultation des collectivités locales concernées avant la diffusion d'une compagne d'information pour avertir les propriétaires de ces voitures. Selon nos informations, en 2020, 1,6 % des véhicules particuliers étaient immatriculés Crit'Air 5 et 2,7 % étaient non classés. 

Après cette première étape, les élus écologistes souhaitent interdire progressivement les véhicules classés Crit'Air 4, 3 et 2 entre 2023 et 2026. Une concertation va être lancée dès ce printemps 2021 pour notamment définir le périmètre et le calendrier de mise en place. Ce périmètre ne comprend actuellement que les villes de Lyon, Villeurbanne, Caluire-et-Cuire, une partie de Bron et de Vénissieux. D'autres villes pourraient rejoindre cette zone d'exclusion des véhicules les plus polluants. 

Ainsi, théoriquement dès 2026, plus aucun véhicule diesel ne circulera dans cette zone de la métropole de Lyon. À cette date, seuls 26,6 % des véhicules qui circulaient en 2020 seront encore admis dans le périmètre de la ZFE. 

Lire aussi : “ZFE plus stricte dès 2022 à Lyon : qu'est-ce que ça va changer ?”

 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut