Pont Mulatière vélo
© F. Deligia

De plus en plus de cyclistes sur le pont de la Mulatière à Lyon

Le pont de la Mulatière n'est pas encore officiellement aménagé pour les vélos qu'il connait déjà une forte hausse de sa fréquentation.

Ce n'est clairement pas le meilleur endroit pour faire du vélo ou marcher, mais tous les jours, des centaines d'habitants de la métropole de Lyon n'ont pas d'autre choix que de passer par là. Le pont de la Mulatière reste le trait d'union entre le sud de l'agglomération et Lyon. Ainsi, depuis le début de l'année, ce sont 950 cyclistes qui passent en moyenne par jour dans le sens Sud / Nord (92 000 depuis le 1er janvier). Même si on reste loin des 3 749 par jour du pont Morand, le succès de la Mulatière comme "aménagement cyclable", ou plutôt, endroit où l'on peut passer, faute de mieux, ne dément pas.

Ainsi, sur le 1er trimestre 2019, le compteur installé dénombre 84 883 passages, contre 63 438 passages durant la même période en 2018, une belle progression de + 33 %. Des travaux vont bientôt débuter pour agrandir l'actuelle piste de 80 centimètres, avec une piste qui passera de 1,45 mètre à 2,25 mètres. Pour Fabien Bagnon,  co-président de la Ville à vélo, la hausse de fréquentation de la voie prouve "l'urgence d'avoir cet aménagement".  "Le musée des Confluences a généré des flux. Des gens se garent sur le parking de l'aquarium puis vont au musée à pieds. D'autres descendent des bus avant le pont, puis rejoignent le tram T1. Les flux piétons ont aussi augmenté", complète-t-il. L'association demande désormais à ce que les futures voies sur le pont puissent être bidirectionnelles.

Piétons, cyclistes... des flux qui augmentent, au point que certains commencent à se demander si le futur aménagement va suffire à terme. Le temps où des cyclistes devaient peindre eux-mêmes des pictogrammes vélos pour matérialiser un aménagement sans existence, mais à l'usage bien réel, est  clairement révolu*.

*en 2013, il était, en théorie, interdit de prendre la voie de service pour les cyclistes, mais les vélos circulaient dessus quotidiennement. Le collectif "Les Déjantés" avait choisi de réaliser des marquages au sol avec de la peinture blanche. 

à lire également
Une femme de 37 ans a été tuée mardi soir à La Mulatière, près de Lyon. Son ex-compagnon, qui avait interdiction de l'approcher, lui a asséné plusieurs coups de couteau. L'homme, déjà condamné pour violences conjugales, est activement recherché.
Faire défiler vers le haut