Coronavirus à Lyon vu de Nouméa : "Je suis déçue par la non responsabilisation"

Comment vit-on l'épidémie du coronavirus à l'étranger ? Quel regard porte-t-on sur la situation en France ? Le témoignage Chantal Berthier, résidente à Nouméa (Nouvelle -Calédonie, France).

Comment vivez-vous la crise liée au coronavirus  ?
Nous habitons un appartement d’un petit immeuble. Le quartier où nous sommes est en ville, quartier où toutes les ethnies sont représentées sans trop de difficultés. Il n'y a pas, non plus, de démonstrations de solidarité extravagantes. Les gens ont plutôt tendance à rester chez eux, en autarcie même sans confiance ! Où cela se gâte, c’est quand  on commence à sortir.

Il y a les deux côtés,  le côté disons Blancs qui continuent  leur sport  ou leur sortie sur une grande promenade au bord de mer - et où d'ailleurs on a été obligé de cloisonner les attractions d’activités, genre portique ou appareil de jeux , car on continuait à les utiliser ou à mettre les enfants dessus avec tout ce que cela comporte de risques au vue de toutes les manipulations et les impacts de mains (ce qui n’avait pas l’air de déranger certains parents qui continuaient à les faire utiliser par leurs enfants ). Il y a les gens à vélo qui dépassent certainement le cadre du  kilomètre  à respecter,  les joggeurs, les poussettes, les chiens qu’on sort plus que d’habitude ça arrange.

Et de l’autre côté, il y a la population mélanésienne qui vit en communauté et qui a beaucoup de mal a respecter ce confinement ou à le comprendre ( ça les arrange parfois de ne pas essayer de comprendre ) et qu'on retrouve souvent en groupe sur des terrains ou dans les entrées d’immeuble pu en train de déambuler en bandes !

Les mesures prises par les autorités sont-elles globalement respectées ?
Le plus souvent, je suis déçue par le comportement des gens  et par la non responsabilisation ou l’infantilisme dont ils font preuve, quand ce n’est pas de l’indifférence ou de l’égocentrisme personnifié a un degré extrême. Même dans ce pays où on peut se croire préservé, et que l’on présente comme un paradis sur terre ! Ce qui est très difficile en ces temps de crise sanitaire, c’est de faire appliquer de simples règles d’hygiène car dans certaines familles il n'y a aucune éducation. La politesse, le respect, la propreté, l’hygiène, tout cela a l’air inexistant et ne fait pas partie des apprentissages qu’on est en droit de transmettre entre parents et enfants. Dans mon métier d’enseignante, j’ai rencontré les mêmes difficultés. On est obligé de tout reprendre à la base et c’est très difficile dans nos sections de restaurant cuisine, par exemple, de faire appliquer cette hygiène de façon stricte et efficace lavage des mains ongles courts cheveux propres ….

Comment jugez-vous la stratégie sanitaire mise en place ?
Par rapport aux mesures prises, c'est  bof bof. Ça n’a pas l’air, dans la globalité, d’être super efficace et d’être respecté à la lettre. Il n'y a pas de couvre-feu. Les jeunes dans les cités se regroupent tous les soirs en toute impunité, les contrôles sont sporadiques et très fluctuants sur le montant des amendes mises en place. On vient d’apprendre que les tests n’étaient pas fiables et que l’on a peut-être relâché dans la nature des gens positifs. On a aussi appris que les gens qui avaient voyagé étaient certes confinés, et cela s’est passé globalement bien, mais que c’était plutôt les personnels des avions qui étaient porteurs de la maladie. Je n’ai pas de preuve de tout cela, bien que certains documents soient sortis à ce sujet. Je ne me permet pas de juger certains comportements. J ’essaie de faire mon travail avec masque et gants pour mes patients qui nécessitent des soins réguliers mais j’aimerai que cette crise serve à changer les mentalités et qu'on en revienne à un monde qui fonctionnerait sur de nouvelles bases d’harmonie d’amour et de solidarité. Si cela n’aboutit pas à faire comprendre aux personnes qu'il faut arrêter de penser que l’argent résout tout et qu'il rend supérieur, cela n’aura servi à rien et c’est bien dommage car la mort de tous ces gens ne devraient pas nous laisser indifférents. On ne doit pas croire que la santé et un dû et que l’on n' a pas besoin des autres pour vivre.

Que pensez-vous du système de santé de votre pays de résidence ?
Le système de santé dans ce pays est plus que moyen par le manque de compétence de certains qui sont venus s’installer dans ce pays pour le bien-être et la qualité de l’environnement. Il y a eu beaucoup d’erreurs de diagnostic qui faisaient qu'on avait beaucoup plus recours au système d'évasion sur la France ou sur l’Australie, plus compétentes dans ce domaine. Le fait d’avoir construit un medipôle et une autre structure de regroupement médical n’a pas pour le moment fait ses preuves dans une amélioration de la qualité des soins, malgré la bonne volonté d’un personnel soignant qui essaie d’être efficace avec les moyens qu'on lui donne. C'est loin d’être parfait. Espérons que cela s’améliore au fil du temps. Le problème de ce pays, comme dans beaucoup d’îles, je pense que c'est le manque de rigueur dans tous les domaines, organisations, protocole.... Ça les dépasse car ils ont été trop habitués à faire ce qu’ils veulent, quand ils veulent. Ils n’acceptent pas les contraintes, la discipline et les instructions et aussi le manque d’intérêt et d’ambitions. On se contente de ce qu'on a, on ne cherche pas à plus long terme. Jamais. On ne se projette pas ou très peu et cela me semble préjudiciable vers une évolution positive, surtout en cas de crise comme en ce moment.

Le pays était-il préparé pour faire face à une telle épidémie ?
Le pays n'était certainement pas préparé pour faire face à une telle épidémie, bien sûr, car déjà au niveau individuel ce n’est pas dans les habitudes de pratiquer une hygiène courante et indispensable à une bonne santé.

Vu de l’étranger, quel regard portez-vous sur la situation de la France et la gestion de la crise ?
La gestion de la crise en France est lamentable du fait de ce qu’on a en termes d'information. Ça fait frémir et je me pose beaucoup de questions par rapport à tous ces politiques qui n’affichent pas une intelligence démesurée mais, au contraire, tiennent des propos complètement stupides, qui ne sont pas à la hauteur du poste qu’ils occupent ! Comment peut-on mettre des gens aussi incompétents à des postes clés ? Et pourquoi sont-ils incapables de fournir du matériel ou un traitement adéquat quand on le demande ? Ne sont-ils pas humains ? Où le font ils exprès en ayant dans la tête d’autres intérêts personnels, mais je ne vois pas trop lesquels. Et s'il y a un traitement qui peut favoriser le maintien de gens en bonne santé, je n’hésiterai pas. Malheureusement, dans tous les domaines politiques, on n’a jamais été aidé par le choix des personnes qui se sont occupés de ce domaine et cela fait énormément de dégâts et de personnes sacrifiés pour rien.

 

à lire également
Le nombre de cas positifs de coronavirus ne cesse d'augmenter à Lyon et dans la région. Dans les hôpitaux, ce vendredi soir, la hausse du nombre de patients se poursuit. Mais, pour l'instant, elle n'est pas exponentielle comme lors de la 1ère vague.
Faire défiler vers le haut