Réfugiés albanais plan froid © Tim Douet
© Tim Douet

Coronavirus à Lyon : lancement d'une plateforme pour ceux qui veulent aider

La plateforme jeveuxaider.gouv.fr a été lancée ce dimanche pour aider “les plus démunis et les plus vulnérables”.

Le gouvernement vient de lancer la réserve civique-Covid 19 via la plateforme jeveuxaider.gouv.fr. L'objectif est “de permettre à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de s’engager et de donner de leur temps, pour que les plus démunis et les plus vulnérables ne soient pas les premières victimes de cette crise.” Ce site a été créé pour “garantir la continuité des activités vitales pour les plus précaires que cette plateforme a été construite, en lien avec les plus grands réseaux associatifs et les plateformes associatives déjà existantes”.

Elle permet aux structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) de faire état de leurs besoins de renforts autour de 4 missions vitales : 

  • Aide alimentaire et d’urgence ; 
  • Garde exceptionnelle d’enfants de soignants ou d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance ;
  • Lien (téléphonique, visio, mail, etc.) avec les personnes fragiles isolées : personnes âgées, malades ou en situation de handicap ; 
  • Solidarité de proximité : courses de produits essentiels pour les voisins (fragiles, isolés, handicapés).

Ces missions devront évidemment être réalisées dans le respect des règles de sécurités sanitaires (au moins 1 mètre entre chaque personne, bénévoles comme bénéficiaires, gestes barrières, lavage de mains très réguliers, etc.). En outre, il est formellement interdit aux personnes de plus de 70 ans ainsi qu’aux personnes atteintes d’une maladie chronique de s’engager dans une mission dès lors que celle-ci nécessite une rupture du confinement. Néanmoins, elles peuvent s’engager pour les missions réalisées à distance.

à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
L'agence régionale de santé vient de publier son bilan des personnes hospitalisées à cause du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. Si ces chiffres n'indiquent qu'une tendance de l'épidémie, il montre une évolution qui reste stable. 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut