Lyon la nuit – La rue de la République © Tim Douet
Lyon la nuit – La rue de la République © Tim Douet

Confinement à Lyon : faut-il réduire l'éclairage des rues et magasins ?

C'est en tout cas ce que demande le collectif Plein la vue qui a écrit à de nombreux commerçants et collectivités locales de la métropole de Lyon, pour réduire la pollution lumineuse et améliorer les économies d'énergie. 

Le collectif Plein la vue a écrit à de nombreuses associations de commerçants et aux collectivités locales sur le territoire de la Métropole de Lyon pour réduire l'éclairage la nuit. “Nous savons la difficulté qu'éprouvent actuellement les commerçants. Beaucoup vont subir de grandes pertes financières, et pour certains, il sera malheureusement impossible de passer le cap de ces nombreuses semaines sans client. En ce sens, et dans la continuité de notre travail associatif, nous avons écrit aux associations de commerçants pour qu'elles proposent à leurs commerces non-ouverts d'éteindre leurs vitrines, enseignes et écrans vidéo quand ils en ont”, indique le collectif dans un communiqué.

Une démarche similaire a été mise en place pour les collectivités locales pour la réduction de “l'éclairage public, tant en puissance d'éclairage qu'en horaires d'extinctions, ainsi que l'éclairage des mobiliers urbains publicitaires”. 

“Que ce soit pour les commerces ou les collectivités, ces mesures de bon sens ont surtout deux vertus : d'une part, réduire les factures énergétiques. Et ceci participe, même à petite échelle, à réaliser des économies financières nécessaires en cette période. D'autre part de réduire la pollution lumineuse”, ajoute Plein la vue. 

Et de conclure : “Au-delà des commerces de proximité de la Métropole, nous souhaitons vivement que les grandes marques, grandes enseignes non ouvertes actuellement montrent l'exemple et soient intraitables sur l'extinction de leurs enseignes, vitrines, et écrans vidéo”.

à lire également
Toujours pas de deuxième vague, pour l'instant, à Lyon et dans la région. 13 nouvelles personnes sont entrées à l'hôpital des suites du coronavirus ces 24 dernières heures dans la région. Seulement 2 dans le Rhône. Il faut toutefois rester prudent.
Faire défiler vers le haut