raffinerie de Feyzin
©Eliot Lucas (image d’illustration)

Après Rouen, EELV demande la transparence sur les sites Seveso de Lyon

Seize sites Seveso “seuil haut” sont présents dans l'agglomération lyonnaise. 

Après l'explosion de l'usine Lubrizol a Rouen vendredi dernier, Gregory Doucet, candidat ELLV aux élections municipales de 2020 à Lyon, a demande aux autorités de faire “la transparence totale sur les seize installations classées SEVESO “seuil haut” autour et à Lyon”. “Qualifiée de simple incendie au départ, force est de constater que l’affaire Lubrizol est bien une catastrophe industrielle majeure, une catastrophe environnementale et une catastrophe sanitaire. En refusant de rendre publiques un certain nombre d’informations comme celle de la nature des produits ayant brûlé sur le site, le gouvernement entend rassurer la population. Or c’est bien l’inverse qui se produit face à la marée noire qui vole dans les airs de Rouen et de sa région”, a déclaré le candidat écologiste. 

Dans un rayon de 10 km autour de Lyon on compte 16 installations classées SEVESO en seuil haut, dont 3 dans le septième arrondissement de Lyon. Je m’inquiète de l’accès à l’information de tous et toutes si une catastrophe devait se produire à Lyon. Nous sommes en droit de demander à la préfecture des informations plus régulières et notamment les procédures à suivre en cas d’incident sur l’un des sites”, a-t-il ajouté. 

Lire aussi : “Combien de sites Seveso entourent Lyon ? Les villes concernées

à lire également
Les deux journées d'expérimentation de piétonnisation en semaine à Lyon auront permis de livrer un constat implacable : à l'inverse des samedis, ce mercredi et jeudi, les piétons n'étaient pas les bienvenus au milieu de la route. Les conducteurs n'ont pas lâché leur domaine.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut