ambroisie
DR

Ambroisie : fléau botanique en région Auvergne-Rhône-Alpes

La fin du printemps ne rime pas avec celle des pollens. Comme de nombreuses plantes, l’ambroisie, dont le pollen provoque de sévères complications respiratoires, est responsable de beaucoup d’allergies. Un fléau contre lequel le ministère de la Santé tente de lutter, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, région la plus touchée de France.

Plante qui envahit les terrains dénudés, l'ambroisie est responsable de nombreuses allergies. En moyenne, 13 % des habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes sont allergiques à l'ambroisie. Et ce chiffre peut monter jusqu'à 21 % dans les zones les plus exposées. Rhinites, conjonctivites, mais surtout trachéites et crises d'asthme sont les conséquences de la diffusion de cette plante qui prolifère de plus en plus largement en raison, notamment, du changement climatique.

Fléau botanique

Pour éviter que cette plante ne se répande trop, le ministère de la Santé a placé la lutte contre l'ambroisie dans les objectifs des trois plans nationaux Santé Environnement. L'ambroisie pousse dans les zones dénudées (soit par l'homme, soit par l'érosion naturelle), principalement à proximité des chantiers ou des chemins de fer. Mais on la trouve aussi de plus en plus chez les particuliers. Pour éviter qu'elle ne pousse, voici quelques conseils : semer du gazon, éviter de tondre ras, éviter les désherbants totaux (qui laissent le champ libre à l'ambroisie) et placer des paillis d'écorce autour des plantations.

Comment reconnaître l’ambroisie ?

À la différence de l'armoise, dont le pollen est inoffensif, l'ambroisie génère des pollens très allergisants de mi-juin (période de floraison) jusqu'à octobre. Les deux plantes sont très similaires, et parfois difficiles à distinguer l'une de l'autre.

Ambroisie : Sans odeur, ses fleurs sont jaunes après l'éclosion. Sa tige est souple et couverte de poils blancs, et ses feuilles vert clair sur les deux faces.

Armoise : Très parfumées, ses fleurs sont blanchâtres après l'éclosion. Sa tige est plutôt raide, ses feuilles vert foncé sur la face supérieure et blanchâtres sur la face intérieure.

Une lutte active et collaborative

Face à la prolifération de cette plante très nocive, le Gouvernement a mis en place plusieurs moyens de communication : des formations pour les agents externes chargés de l'arrachage des plants d'ambroisie, des rencontres avec le grand public et les professionnels pour sensibiliser aux risques et quatre canaux de signalement pour permettre à tous de renseigner les lieux où on trouve de l'ambroisie :

Un numéro de téléphone : 09 72 37 68 88
Un site Internet : www.signalement-ambroisie.fr
Une application mobile et tablette : Signalement Ambroisie
Une adresse mail : contact@signalement-ambroisie.fr
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut