© Ruf Tatjana

Alessio Figalli, un médaillé Fields passé par l'ENS de Lyon

Alessio Figalli, un mathématicien italien diplômé de l'ENS de Lyon, a reçu la prestigieuse médaille Fields lors de la remise du prix à Rio, mercredi 1er août.

Certains ont pu déplorer l'absence de primés français sur le podium Fields de l'année 2018. Pourtant, un des trois médaillés est venu étudier en France, à Lyon. Il s'agit d'Alessio Figalli, qui a soutenu sa thèse à l'École normale supérieure de Lyon, sous la direction du mathématicien Cédric Villani, lui-même médaillé Fields en 2010.

L'ENS de Lyon n'a pas manqué de rappeler que le lauréat fait partie de ses anciens élèves :

"Nous sommes très fiers pour ce prix attribué à un de nos anciens élèves.  C'est une preuve de la qualité de l’enseignement et de la recherche dispensés à l’ENS", réagit l'Ecole normale supérieure de Lyon.

De son côté, Cédric Villani a chaudement félicité son apprenti :

Ce dernier a souligné l'appartenance de son élève à l'école française : " Brillant représentant d'une merveilleuse école italienne d'analyse, il est aussi, en partie, le produit de la foisonnante école mathématique française", confie Cédric Villani au Point.

Alessio Figalli nous vient tout droit de l'université de Pise, où il obtient son master en mathématique à la renommée Scuola normale superiore en 2006. Après sa thèse soutenue à l'ENS de Lyon en 2007, il est nommé chargé de recherche au CNRS puis professeur au Centre de mathématiques Laurent-Schwartz de l'école polytechnique. À partir de 2009, il enseigne à l'université d'Austin au Texas puis à l'École polytechnique fédérale de Zurich, où il est toujours en poste. Ses travaux portent sur le calcul des variations et des équations aux dérivées partielles. Il s'est aussi intéressé à la théorie du transport optimal en collaboration avec Alice Guionnet, chercheuse à l'ENS de Lyon.

Le mathématicien n'en est pas à sa première distinction. A seulement 34 ans, il a reçu de nombreuses récompenses dont le prix Peccot-Vimont du collège de France en 2011 et la médaille Stampacchia en 2015.

Remise cette année à Rio, au Brésil, lors du Congrès international des mathématiciens, la médaille Fields est l'une des plus prestigieuses distinctions en mathématiques. Elle est comparée au prix Nobel, car il n'en existe pas pour cette discipline.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut