(Photo by Philippe HUGUEN / AFP)

Ain : feux d'artifices et affrontements entre les habitants et la police à Oyonnax

Des affrontements entre des habitants et les forces de l'ordre ont éclaté cette nuit du 6 au 7 novembre à Oyonnax, au nord-est de Lyon. De nombreux feux d'artifice ont été tirés, dont un au-dessus du centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse.

La commune d'Oyonnax, dans l'Ain, a été le théâtre de violents affrontements entre des habitants et les forces de l'ordre cette nuit du 6 au 7 novembre. Ce vendredi en fin d'après-midi, une patrouille a essuyé quelques projectiles dans le quartier de Niermes, relate Le Progrès. Vers 20h, des feux d'artifice ont été tirés et des poubelles incendiées à différents endroits de la commune. D'après Le Progrès, une cinquantaine d'individus seraient régulièrement venus au contact des forces de l'ordre qui auraient également essuyé des tirs de feux d'artifice. La ville a retrouvé son calme vers 2h du matin.

Les pompiers ont dû intervenir à plusieurs reprises au cours de la soirée pour six véhicules incendiés et une trentaine de feux de poubelle dont certains commençaient à se propager au mobilier urbain et aux bâtiments. D'après l'AFP, trois policiers ont été blessés par des feux d'artifice. Des incidents similaires avaient déjà eu lieu à Oyonnax le 29 octobre dernier.

Dans le même temps, un feu d'artifice a également été tiré au-dessus du centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse vers 22h30. Interrogée par nos collègues de France 3, l'administration pénitentiaire a expliqué que le feu d'artifice en question a été tiré en dehors de la prison tandis qu'une source policière affirme qu'il a bien été tiré depuis la prison.

9 commentaires
  1. Limas69 - sam 7 Nov 20 à 16 h 43

    Dans un autre article "Les Français unanimes pour durcir les mesures de lutte contre le terrorisme" je pense que les Français sont aussi unanimes pour durcir les mesures contre les caïds des quartiers et le fauteurs de troubles à l'ordre public !

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Pierre - sam 7 Nov 20 à 16 h 54

    C’est Lyon Capitale et vous nous faites un article sur Oyonnax ? Pourquoi pas Dijon et Avignon également ?

    J’ajoute que c’est pour nous faire un article qui n’est qu’une resucée de ce qu’il y a deja en ligne. Prévoyez vous dans votre ligne éditoriale de nous parler également de villes éloignées lorsque un fait positif s’y déroule ?

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. JANUS - sam 7 Nov 20 à 18 h 12

    Les villes moyennes deviennent aussi de repaires de kayeras !

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - sam 7 Nov 20 à 18 h 18

      Bientôt vous allez découvrir que ça fait déjà des décennies qu'il y a des trafics de drogues même dans les campagnes ! 🙂 Avec ou sans ceux que vous n'aimez pas !

      Signaler un commentaire inapproprié
    2. Galapiat - dim 8 Nov 20 à 10 h 11

      Deviennent ? il y a belle lurette que certaines campagnes ou petite villes sont infectées souvent même avant les grandes qui , elle disposent de police municipale.

      Modéré
  4. noisette - dim 8 Nov 20 à 8 h 29

    Sévir et vite.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Galapiat - dim 8 Nov 20 à 10 h 18

      traiter l'équipe chargée de réprimer de Pieds Nickelés serait faire insulte à ses auteurs. dans un pays où commettre des meurtres, les revendiquer , n'est pas puni de la peine capitale , le petit peuple peut s'inquiéter, les dignitaires eux sont bien protégés.

      Modéré
  5. JANUS - dim 8 Nov 20 à 10 h 36

    Abolition n'aime que soi-même et son vélo !

    Signaler un commentaire inapproprié
  6. Meritocratierepublicaine - dim 8 Nov 20 à 15 h 17

    Qua fait la police et plus généralement l'état ? Il attend que le fascisme revienne au pouvoir ?

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut