Environ 35 000 personnes étaient présentes à la fan-zone du Groupama Stadium. (Photo by Jean-Philippe KSIAZEK / AFP)

Agression au Groupama Stadium lors de PSG-OL : le motif raciste "ne fait aucun doute"

Frappée dans la fan-zone du Groupama Stadium samedi soir à Lyon, une jeune femme a porté plainte lundi. Son avocat demande que le caractère raciste de l'agression soit retenu.

(MàJ à 17 h 10) Le parquet de Lyon indique à Lyon Capitale qu'une enquête a été ouverte du chef de "violences volontaires aggravées" et confiée à la DIPN.

Samedi soir à l'occasion de la finale de la Coupe de France opposant l'Olympique lyonnais au Paris Saint-Germain (1-2), environ 35 000 supporteurs lyonnais étaient rassemblés au Groupama Stadium de Décines, transformé en fan-zone. D'abord rapportée par des témoins, puis appuyée par une vidéo filmée par les caméras du club, une agression dont le caractère raciste n'est pour l'heure pas prouvé mais est étayé par les témoins et la victime, s'est produite.

"Le cabinet demande au parquet que le caractère raciste de l'agression soit retenu comme circonstance aggravante dans les poursuites"
Me Tammouz Al Douri, conseil d'Anissa
Tweet

Profitant de la réduction du score de l'OL, un individu a asséné plusieurs coups de coude à une jeune femme qu'il aurait précédemment injuriée. Dans un communiqué de presse, le conseil de la victime, Maître Tammouz Al Douri assure que ces insultes étaient "sexistes et racistes" et indique par ailleurs qu'un membre du groupe de l'agresseur présumé aurait arraché le voile d'une amie de sa cliente.

Alors que plusieurs témoignages diffusés notamment sur les réseaux sociaux, indiquent que l'homme mis en cause aurait à plusieurs reprises fait des gestes pouvant s'apparenter à des saluts nazis, Me Al Douri considère que "le caractère raciste de l'agression ne fait aucun doute". Le conseil déplore par ailleurs la réaction de l'un des stadiers qui "a laissé l'agresseur libre de ses mouvements alors qu'Anissa lui avait expliqué ce qui s'était produit".

Lire aussi : PSG-OL : soupçons de violences racistes au Groupama Stadium, le club "condamne fermement"

Sur X (ex-Twitter) la victime s'est exprimée lundi : "Qui l'aurait cru, initialement pour assister à un match de notre Olympique et finir le match en pleurs, choquée, frappée et injuriée." Et d'ajouter : "J'ai dû traverser la fosse en pleurs, choquée de ce qu'il s'était passé pour appeler un autre agent de sécurité qui, un grand merci à lui, a fait le nécessaire avec ma sécurité du staff de l'OL."

Et Me Al Douri de conclure : "Le cabinet demande au parquet que le caractère raciste de l'agression soit retenu comme circonstance aggravante dans les poursuites et que notre cliente soit examinée par un médecin de l'unité médico-judiciaire au plus vite." Contacté, le parquet de Lyon indique qu'une enquête confiée à la DIPN a été ouverte du chef de "violences volontaires aggravées".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut